3 avril 2020

La JDA sombre dans le dernier quart-temps

Dans ce match au sommet de Pro B (le 5ème contre le 3ème), les 3 350 spectateurs du Palio, dont une poignée de Dijonnais, ont assisté à une rencontre à deux visages. Après avoir mené durant plus de 30 minutes, la JDA a perdu pied dans le “money time”… Score final 74-68 en faveur de Boulazac.

Après un début de match équilibré, les Bourguignons vont faire le trou (10-23, 6ème minute) grâce à une adresse insolente à 3 points de LELOUP et MELODY. Les Périgourdins tentent de répliquer à l’intérieur, mais la défense dijonnaise tient bon (contre de DIA 7′) tout en commettant des fautes. Heureusement pour Dijon, les joueurs locaux restent maladroits derrière la ligne des lancers-francs.

Dijon attaque fort !

Le second acte est à l’image du match, Boulazac s’impose à l’intérieur de la raquette, et la JDA enchaine les tirs extérieurs. Dijon gère son avance. Ainsi CRAVEN, MELODY et LELOUP, répondent aux assauts de GAILLOU, BADIANE et ADJIWANOU. Les Dijonnais sont rapidement privés de TORNATO (4 fautes). Affaiblis, ils ne pourront que subir la pression des Périgourdins dans leur raquette et commettre beaucoup de fautes. CRAVEN (de retour au Palio après 6 mois passés en Dordogne la saison dernière) et MENDY sont également sanctionnés. Seul BING et MENDY tentent tant bien que mal de mettre fin à la domination Boulazacoise sous le panier.

Boulazac reste invaincu dans sa salle cette saison.

La révolte du BBD

Les Bourguignons attaquent fort ce troisième quart-temps avec un dunk de CRAVEN et un panier primé de MELODY. On croit alors que la JDA va continuer de donner le rythme à ce match. C’est sans compter sur Boulazac qui continue à être percutant à l’intérieur et à provoquer les fautes, si bien que MENDY écope de sa 4ème faute personnelle. C’est au tour de Jean-Louis BORG, le coach dijonnais, d’être sanctionné par une faute technique (27′), reprochant à l’arbitre de ne siffler que les fautes de son équipe. C’est le tournant du match. Le BBD va infliger un 11-0 à son adversaire. Dijon ne rentre plus ses tirs extérieurs, mais conserve malgré tout 3 points d’avance avant le “money time” (55-52).

Le dernier quart-temps aura été fatal à la JDA d'Errick CRAVEN.

La guerre des nerfs commence. Le dunk rageur de BADIANE après 2 minutes met fin à la domination de Dijon au tableau d’affichage. Malgré les réactions de LELOUP et MELODY, qui maintiennent la JDA à distance, le BBD va appuyer là où ça fait mal en provoquant des fautes et en mettant la pression sur des Dijonnais trop fébriles. McKENZIE et McINTOSH n’ont plus qu’à gérer en enfilant les lancers-francs. Le public pousse derrière son équipe et Dijon craque, à l’image de CRAVEN qui quitte les siens après sa 5ème faute. Les Bourguignons prennent un 22-13 dans cette dernière période et s’inclinent au final 74-68.

La volonté et la percussion de Boulazac à l’intérieur (32 rebonds contre 21) aura eu raison de la réussite extérieure de la JDA (10/28 à 3 pts). Les Dijonnais, beaucoup trop sanctionnés (28 fautes contre 19) et trop fébriles en fin de match, laissent revenir son adversaire du jour à égalité de points au classement.


Les meilleurs: LELOUP, MELODY et BING à Dijon. BADIANE, GRADIT, McKENZIE et McINTOSH à Boulazac.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.