24 septembre 2020

Dominer n’est pas gagner

Le DFCO a dominé la totalité de la rencontre face au Havre sans marquer le moindre but.  Un 0-0 inespéré pour les Havrais au vue de la physionomie du match. L’occasion de recoller avec la tête du classement est ratée, si bien que le DFCO glisse à la 11ème place de Ligue 2.

La victoire aurait été logique tant la domination des Dijonnais était criante. Oui mais voilà, le football est ainsi fait, il faut marquer pour gagner. Ça n’a pas été le cas du DFCO. La première période est toute à l’avantage des locaux. Les Havrais sont asphyxiés en milieu de terrain et les attaques dijonnaises sont bien construites. Mais au moment de conclure, les joueurs du DFCO se montrent fébriles et butent à chaque fois sur PLACIDE. Le gardien havrais est en forme et annihile les offensives dijonnaises, notamment sur les sorties aériennes. RIBAS, BERENGUER et CACERES ne parviennent pas à inquiéter le portier Normand. FOMEN fait des misères sur le côté gauche mais ses centres ne trouvent pas preneur. Dépassés, les visiteurs commettent des fautes, et sont par deux fois sanctionnés d’un carton jaune (35ème et 43ème). A la mi-temps, le score est de 0 à 0, et on se dit que ça va finir par passer pour Dijon.

Eric BAUTHEAC tête basse, peut avoir des regrets.

Après une telle domination, on s’attend à une réaction des Havrais. Mais le DFCO ne baisse le rythme. Le pressing des milieux de terrain et des défenseurs est toujours aussi efficace. Sur un coup franc lointain dans l’axe, FOMEN déclenche une puissante frappe du gauche, mais PLACIDE est encore une fois sur la trajectoire du ballon. Les rares offensives havraises en contre sont trop timides pour inquiéter PADOVANI. Les quelques 5000 spectateurs dijonnais poussent derrière leur équipe, mais les protégés de Patrice CARTERON n’y arrivent pas. Les tirs du DFCO manquent de précision et les centres sont à chaque fois repoussés. ISABEY entré après l’heure de jeu apporte du dynamisme, mais RIBAS, efficace en pivot, manque de tranchant dans la finition.

Le Havre touche la transversale !

En toute fin de match, c’est finalement le Havre qui se procure les plus grosses occasions sur deux contres presque assassins. Le premier voit la frappe de JOVIAL frôle le petit filet, et quelques minutes plus tard, le ballon est expédié sur la barre de PADOVANI après un puissant tir de 25 mètres. Le DFCO peut s’estimer heureux sur cette dernière occasion.

Les Dijonnais laissent filer une victoire à leur portée. Ils devront se montrer beaucoup plus efficaces dans la finition pour obtenir un résultat sur la pelouse d’Evian actuellement leader de Ligue 2.

Les meilleurs : FOMEN, BERENGUER, CACERES, CORGNET, à Dijon ; PLACIDE, au Havre.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.