29 octobre 2020

Le DFCO s’est fait peur

En recevant l’équipe de Châteauroux installée dans le ventre mou du classement de Ligue 2, on pouvait espérer une belle fête à Dijon. Oui mais voilà, les Castelroussins ont vendu chèrement leur peau, jusqu’au bout…

Une nouvelle fois en cette belle soirée de printemps, le stade Gaston-Gérard a fait le plein (11600 spectateurs). Pourtant, après dix minutes de jeu, c’est bien l’ancien joueur de l’Olympique lyonnais et de Toulouse, Brian Bergougnoux, qui d’un coup de tête ouvre la marque pour Châteauroux. Coup dur pour le DFCO qui est à côté de ses pompes. L’ensemble du premier acte est bien monotone, et on ne reconnait pas les Dijonnais.

Une fois encore le stade Gaston-Gérard était rempli pour soutenir le DFCO.

Dijon change de visage

L’entrée de Caceres à la mi-temps va donner plus de solutions offensives aux Dijonnais. Les attaquants du DFCO sont plus entreprenants à l’image de Ribas et Sankharé. A la 70ème minute une main dans la surface castelroussine offre un pénalty à Dijon. Ribas s’en charge sans trembler et marque son vingtième but de la saison (1-1, 71ème). Le temps passe et le DFCO pousse. Sur un corner de Bérenguer, le gardien de Châteauroux relâche le ballon. Sankharé à l’affût propulse la balle dans les filets de Fernandez (2-1, 89ème minute) et libère les siens. Le stade Gaston-Gérard explose de joie. Dans les derniers instants, Courgnaud à peine entré en jeu, va enterrer définitivement Châteauroux avec un nouveau but (3-1, 92ème minute).

Si la première mi-temps a été catastrophique, il faut saluer la force de caractère des joueurs de Patrice Carteron. Le DFCO a su réagir et s’est battu jusqu’au bout pour arracher cette victoire. Dijon reste sur 7 matchs sans défaite et s’accroche au podium.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.