31 octobre 2020

La JDA prête pour les play-offs

Assurés de participer aux play-offs, les Dijonnais recevaient l’équipe de Châlons-Reims. Les Champenois, malgré ce déplacement délicat, conservaient une chance de qualification. La bataille fut rude pour les Bourguignons avant d’ouvrir le Champagne.

Les Dijonnais ont eu toutes les peines du monde à franchir la solide défense champenoise.

Craven ouvre les hostilités avec un panier à trois points au buzzer, imité quelques instants plus tard par Leloup et Mélody. Deux pertes de balles consécutives permettent à Châlons de rester dans le coup. La défense champenoise est bien en place.

La méthode champenoise : la Défense

Heureusement, les hommes de Jean-Louis Borg se montrent adroits à l’extérieur en début de match. Bing laisse deux points en cours de route aux lancers francs, Jalce en profite pour donner l’avantage aux visiteurs (12-13, 7ème minute). Dijon est présent aux rebonds et les Châlonnais commettent trop de fautes (7 dans le premier quart-temps). Un nouveau tir à trois points donne l’avantage à Dijon (18-15, après 10 minutes).

A la reprise, c’est Dia qui offre un panier primé. Châlons défend bien mais pèche en attaque (23-18, 13ème minute). La JDA réussit une belle entame dans le deuxième acte, malheureusement ça ne va pas durer. Les visiteurs vont réagir après un trois points de Radonjic. Dia, peu à son aise ce soir,  va connaître quelques bévues sur le plan offensif. Châlons en profite pour recoller (29-26, 16ème minute). D’autant que Dijon est moins efficace à l’extérieur. Le combat fait rage à l’intérieur entre Bing et Jalce. Les basketteurs dijonnais, bien contrés par des champenois valeureux, ne trouvent plus de solution pour marquer. Châlons-Reims vire en tête à la pause (30-34).

Bing et Leloup exemplaires

David Mélody et Jérémy Leloup ont été les deux meilleurs Dijonnais.

Après deux paniers à trois points manqués, Mélody marque 5 points d’affilée pour Dijon. Le meneur irlandais de Châlons, Bryan Mullins, anime parfaitement le jeu des siens. La JDA va réagir dans le sillage de Bing et Leloup. L’intérieur américain trouve enfin des failles dans la défense et Leloup fait le ménage avec un superbe contre. Châlons tient. Mieux, Mullins trouve Wampfler qui score à trois points et donne 8 longueurs d’avance aux Champenois (44-52). La JDA reste combative à l’image de Craven qui se bat au rebond avant de marquer. Moss, l’intérieur américain de la JDA, va finir la partie en boitant, blessé à une cheville. Cela ne l’empêche pas de marquer un panier important sur le gong (51-52, après 30 minutes). Dijon manque d’adresse mais se rattrape avec une envie énorme. Le combat se poursuit et les défenses prennent souvent le dessus si bien que de nombreuses attaques échouent au-delà des 24 secondes autorisées. Craven parvient à égaliser (57-57, 33ème).

Une fin de match stressante

Après un long moment sans panier (3 fautes offensives, un contre et des maladresses). La JDA repasse devant grâce à Leloup auteur de 20 points ce soir (62-59, 37ème). Bing se montre très déterminé au rebond et envoie  le solide Jalce sur le banc pour sa cinquième faute. Le vent tourne en faveur des Dijonnais, surtout que l’intérieur rentre les lancers francs qui suivent.

La JDA a offert un beau spectacle aux 3600 supporters dijonnais. Cela méritait bien un bain de foule.

Il reste moins de deux minutes à jouer et la JDA mène 64-59. Leloup et Craven marquent derrière la ligne des lancers mais Châlons reste au contact (68-64). Tout le monde retient son souffle lorsque les visiteurs reviennent à une longueur après un tir extérieur (68-67). Il reste une poignée de secondes et Mélody sans trembler convertit deux paniers suite à une faute (70-67). La dernière possession peut envoyer Châlons-Reims en prolongations, mais une mauvaise passe vient clore le spectacle.

Dijon s’est heurté à une belle équipe champenoise, efficace en défense et très mobile. Les joueurs dijonnais ont été combatifs pour arracher cette huitième victoire consécutive ! Place aux play-offs où la JDA affrontera l’équipe d’Aix-Maurienne, que les Bourguignons ont déjà battue deux fois cette saison.

Les meilleurs : Leloup, Mélody et Bing à Dijon ; Mullins, Jalce et Daniels à Châlons-Reims.

no images were found

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.