26 octobre 2020

Le DFCO au courage

Le DFCO, aux portes de la Ligue 1, recevait l’équipe de Grenoble, d’ores et déjà reléguée en National. Une rencontre déséquilibrée à première vue. Mais le match a été plus compliqué qu’il ne paraissait…

Les nombreux centres de Bérenguer ont mis la pression sur la défense grenobloise.

Le match débute à peine et la première incursion dijonnaise fait mouche. Après un centre de Bérenguer côté droit, c’est l’uruguayen Ribas qui trompe Viviani à bout portant (1-0, 4ème minute). Le scénario est idéal. Ribas fait un super début de match avec des déviations qui posent problèmes aux Grenoblois. Enfin les visiteurs se montrent dangereux avec Mendy et Tinhan. Le DFCO sous pression va craquer sur un corner tiré par Courtois. La tête de Tinhan trouve les filets de Padovani (1-1, 14ème minute). La défense de Grenoble est bien en place et la pression pèse sur les épaules dijonnaises. Bauthéac et Bérenguer, les ailiers alignés par Patrice Carteron, trouvent quelques solutions sur les côtés.

But refusé injustement

Ribas conforte sa place de meilleur buteur de Ligue 2 avec ce nouveau but.

A la 25ème minute, sur un corner d’Isabey, Ribas contrôle dos au but et marque. Mais le but est refusé, visiblement à tort, pour hors-jeu… Quelques instants plus tard, Ribas trouve le poteau sur une tête. Grenoble est en difficulté mais ne craque pas. Ribas, Isabey et Fomen tentent leur chance mais le gardien grenoblois est en verve. L’attaquant de pointe isérois Mandrichi et Padovani se frictionnent et écopent chacun d’un carton jaune. Malgré de belles tentatives et un but refusé (l’arbitre assistant a d’ailleurs fait ses excuses au staff dijonnais à la mi-temps), le DFCO est tenu en échec à la pause (1-1).

De retour sur le pré, Carteron fait entrer Caceres pour renforcer le secteur offensif mais c’est Grenoble qui fait une meilleure entame. La défense du DFCO est mise à rude épreuve et Zarour, Zywiecki et Padovani sont sollicités. Bérenguer parvient à placer une attaque et son centre trouve la tête de Zarour positionné comme un attaquant. Viviani repousse la balle d’une parade incroyable. Toutes les offensives dijonnaises échouent par manque d’application dans le dernier geste mais surtout à cause d’un extraordinaire gardien grenoblois en la personne de Viviani. Matsui, le très actif milieu de terrain japonais, inquiète par deux belles frappes Padovani (62ème et 64ème minutes).

Coaching gagnant pour Carteron

Les Isérois dominés techniquement commettent beaucoup de fautes et sont sanctionnés par plusieurs cartons jaunes.

L'attaquant dijonnais Christophe Mandanne a été décisif en marquant son quatrième but de la saison.

Patrice Carteron va alors faire deux changements déterminants Mandanne puis Courgnaud à la 81ème minute. Grosse prise de risque puisque le Grenoble Football 38 va se créer plusieurs occasions dangereuses. A peine entré en jeu, le jeune attaquant dijonnais Courgnaud provoque un coup franc à l’entrée de la surface. Ribas frappe dans le mur et la balle arrive sur Mandanne qui mystifie enfin Viviani et libère le stade Gaston-Gérard. Quelques occasions de chaque côté ne changeront pas le résultat.

Le DFCO s’impose au courage face à une équipe grenobloise qui a défendu farouchement ses couleurs. Les Dijonnais conservent leur deuxième place et joueront probablement l’accession en Ligue 1 dès vendredi face à Boulogne.

Les meilleurs : Padovani, Bérenguer, Ribas et Zarour à Dijon ; Viviani, Matsui et Tinhan à Grenoble.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.