25 octobre 2020

Une victoire qui ne change rien

Le DBHB jouait ce soir son dernier match de la saison devant Nantes, récemment qualifié pour la Coupe d’Europe (European Handball Federation). L’enjeu de ce match était simple : la victoire et l’espoir d’une défaite pour Paris afin d’éviter à tout prix la dernière place.

Le capitaine du DBHB, Mohamed Kiour, et son équipe finissent la saison par une belle victoire.

Les Dijonnais avaient à cœur de réaliser une bonne performance pour ce qui risquait fort d’être leur dernier match dans l’élite du handball masculin. Ils ont montré tout au long de la partie qu’ils valaient bien mieux que cette 14ème place au classement. Après deux buts encaissés d’entrée de jeu, les joueurs de Denis Lathoud allaient rapidement reprendre les choses en main et infliger un cinglant 5-0 aux Bretons (5-2, 8ème). Derrière un Stojinovic impressionnant (16 arrêts sur 48 tirs, soit 1 arrêt tous les 3 tirs !), ils continuaient à maintenir la pression sur Nantes. Grâce à Carle, Poletti, Suty puis Lanfranchi, ils menaient déjà de 4 buts (9-5, 14ème). Mais, comme souvent cette saison, les Dijonnais laissaient petit à petit revenir leurs adversaires (9-9, 20ème). Le DBHB laisse passer l’orage et remet les choses dans l’ordre. Dijon basculait à la pause avec un maigre mais précieux avantage (18-15, 30ème).

Gagner et espérer

Sans se préoccuper de l’évolution du match à Paris (qui a mené quasiment de bout en bout face à Tremblay…), les coéquipiers de Mohamed Kiour négociaient bien la seconde période. Ils parvenaient même à creuser un écart de 8 buts, alors qu’ils étaient en infériorité numérique (28-20, 50ème). Il ne restait plus qu’à dérouler lors des 10 dernières minutes, et profiter de la belle ambiance du Palais des Sports Jean-Michel Geoffroy. Chose faite puisque le DBHB l’emporte finalement 30 à 26.

Stojinovic a été impérial dans ses cages avec une moyenne d'un arrêt pour trois tirs.

La joie laisse place à la frustration

Alors que la saison se termine sur une belle victoire dijonnaise, les Parisiens victorieux (28-26) venaient de condamner les Bourguignons à la Division 2. Certaines images ressurgissent alors, comme ces matchs contre Toulouse ou Istres que les Dijonnais n’ont pas su remporter. La frustration est d’autant plus grande quand on sait les performances dont cette équipe est capable. Comme ce soir où elle a dominé une équipe nantaise qui termine à la 5ème place du championnat.

Le DBHB devra se remobiliser pour retrouver l’élite au plus vite. Il leur reste cependant un dernier espoir de repêchage puisque Saint-Cyr a déposé le bilan et une entente Tremblay-Ivry pourrait voir le jour, laissant une place libre en première Division. Affaire à suivre…

Les meilleurs : Stojinovic, Bonin et Lanfranchi à Dijon ; Pribak et Sayad à Nantes.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.