20 octobre 2020

La JDA passe à côté

Après une fin de championnat tonitruante, la JDA Dijon Basket est parvenue à se hisser en finale du championnat de Pro B. D’ores et déjà assurés de monter en Pro A, c’est avec l’esprit libre que les hommes de Jean-Louis Borg abordaient cette finale au Palais Omnisports Paris-Bercy. Un match à priori sans enjeu puisque Nanterre est également promu. Oui mais voilà, une finale est faite pour être gagnée !

Il y a un mois, la JDA était allée s’imposer sur le parquet de Nanterre. A cette époque, les Franciliens étaient quasiment assurés de finir en pôle position. Mais cette après-midi, en finale de Pro B, c’était une tout autre histoire. Dijon débute mal la partie et bafouille son basket. Les Dijonnais perdent trop facilement le contrôle

Pas évident pour Jean-Louis Borg et Benjamin Monclar de trouver des solutions face à Nanterre.

du ballon (5 pertes de balles dans le premier quart !). Seul Bing arrive à s’en sortir (12 points, 12 rebonds au total).

Dijon mangé de l’intérieur

Pendant les quatre dernières minutes du premier quart-temps, la JDA est incapable de marquer le moindre point (17-11, après 10 minutes). Dijon a du mal dans la raquette. Moss, sorti rapidement pour fautes à répétition, Dia et Bing n’ont pas leur efficacité habituelle. Nanterre creuse l’écart grâce à l’intérieur américain Nate Carter, auteur de 22 points et MVP de la finale. Ce scénario se poursuit jusqu’à la pause (34-25). Les Franciliens, meilleure attaque du championnat, prouvent qu’ils savent aussi défendre avec brio en réussissant 6 contres (dont 4 pour Daniels). Dijon, meilleure défense de Pro B, est prise à son propre jeu.

Réaction éphémère

Zach Moss et les intérieurs dijonnais ont buté sur une excellente défense nanterroise.

Dans le troisième acte, le message de Jean-Louis Borg est entendu et la JDA se montre plus entreprenante. Les Dijonnais parviennent à recoller au score (38-36, 25ème minute). Mais cette réplique bourguignonne est de courte durée. Pire, les Nanterrois, emmenés par Daniels et Carter, vont remettre leur équipe dans le droit chemin et crucifier la JDA (51-42 à la fin du 3ème quart-temps). Dominés à l’intérieur et inexistants à l’extérieur (2 sur 14 à trois points), les Dijonnais vont boire le calice jusqu’à la lie. Les Franciliens comptent une confortable avance qui frise les 20 points (64-46, 36ème). La messe est dite. Nanterre s’impose logiquement 73-60.

Dominée de A à Z, la JDA n’a pas fait le poids face à Nanterre. Les hommes de Jean-Louis Borg avaient probablement déjà la tête en Pro A… La saison se termine sur une fausse note pour Dijon. Il conviendra de bien réviser ses gammes pour préparer au mieux la saison prochaine.

Les meilleurs : Bing et Mélody à Dijon ; Carter, Daniels et Passave-Ducteil à Nanterre.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.