19 septembre 2020

Thomas Guerbert avance à grands pas

Arrivé cet été sur la pointe des pieds en provenance de Luzenac (National), Thomas Guerbert s’est vite intégré au collectif bourguignon, au point de devenir titulaire lors du premier match du DFCO en Ligue 1 ! A seulement 22 ans, Guerbert vit une ascension fulgurante. DIJON-SPORTnews l’a rencontré et vous livre le ressenti d’un joueur dont on n’a pas fini de parler…

Le pied droit de Thomas Guerbert sera une arme redoutable sur coup franc cette saison.

DIJON-SPORTnews : Thomas, pour commencer, parle-nous un peu de ton parcours ?

Thomas Guerbert : “Je suis arrivé à 18 ans dans le club d’Auch où j’ai joué une saison comme joker en tant que soutien d’attaquant. La seconde année a été compliquée puisque je jouais peu. Mon entraîneur voulait que je sois plus fort mentalement. Je me rends compte maintenant que ça a été bénéfique, mais à l’époque je voulais simplement jouer. C’est là que j’ai été repéré par Luzenac en Coupe de France, lorsqu’on a joué face à eux. J’ai fait deux bonnes saisons là-bas et j’ai été contacté vers mars-avril par Patrice Carteron. A l’époque Dijon était 6ème ou 7ème…”

DSn : Parmi les clubs qui te faisaient les yeux doux, pourquoi as-tu choisi  Dijon ?

TG : “Oui quelques clubs étaient intéressés. Apparemment des clubs de Ligue 1 aussi, mais rien de concret. Patrice Carteron m’avait dit qu’il n’avait pas peur de lancer des jeunes, et le projet me plaisait bien. En plus, Raphaël Caceres, avec qui j’avais joué à Luzenac, m’a dit beaucoup de bien du DFCO. Il m’a assuré que j’aurais ma chance.”

DSn : Qu’as-tu ressenti avant ton premier match en Ligue 1 ?

Le jeune milieu de terrain dijonnais se souviendra longtemps de son premier match en Ligue 1 avec le DFCO.

TG : “Il y avait beaucoup d’appréhension. On sentait l’excitation autour mais on ne se rendait pas compte. Quand le coach m’a dit que j’étais titulaire, il m’a dit de tout lâcher. Lorsque je suis rentré sur le terrain et que j’ai vu les deux drapeaux des clubs pour la présentation des équipes, j’ai ressenti quelque chose de fort. Par contre, une fois le coup de sifflet donné, je ne pensais plus qu’à faire ce que je savais.”

DSn : Comment as-tu vécu ce match ?

TG : “Il y a eu deux tournants dans ce match. Le premier c’est le but refusé. On ne se serait pas autant découvert et on aurait été mieux en place à 1-0. Le deuxième, c’est le pénalty manqué. Si on revenait à 3-2 à ce moment-là, avec le public, on aurait pu égaliser derrière. Maintenant on sait à quoi s’attendre, tout est réuni pour faire une bonne saison. On sait que la moindre erreur sera payée cash !”

Thomas Guerbert a joué sans complexe face au Stade Rennais.

DSn : Comment abordez-vous ce déplacement à Toulouse ?

TG : “Cette semaine, on a pu travailler avec la défense qui avait été mise en place depuis le début et pendant le stage. Maintenant, on a la même envie. De toute façon, on ne va pas se poser de question dès la deuxième journée, parce que si on a une déconvenue, on n’a plus qu’à se pendre ! Après pour moi ça sera spécial car je retourne dans ma région d’origine. Je vais jouer devant mes amis. Mais on doit aller chercher les points à Toulouse !”

Thomas Guerbert a encore beaucoup à apprendre, pourtant il a déjà tout d’un grand. Sa très bonne copie rendue face à Rennes en est la preuve, malgré le résultat que l’on connaît (voir l’article DFCO-Rennes). Il sait qu’il n’a pas le droit à l’erreur mais avance sereinement. Le jeune milieu de terrain aidera certainement beaucoup le DFCO dans sa quête du maintien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.