22 octobre 2020

Dijon VA en 1/8ème de Coupe de la Ligue

Mercredi soir, le Dijon Football Côte d’Or entrait en lice dans la Coupe de la Ligue. Pour ce 1/16ème de finale face à Valenciennes, on a pu voir une équipe sûre de sa force et bien en place. DIJON-SPORTnews.fr revient sur la qualification et sur cette victoire 3 buts à 2.

Bamba et Guerbert iront en 1/8ème de finale de la Coupe de la Ligue.

Patrice Carteron avait annoncé qu’il voulait faire quelque chose dans cette Coupe que les autres clubs ont tendance à bouder. On a rapidement pu s’en rendre compte avec ses joueurs qui sont rentrés tels des morts de faim dans cette partie. L’équipe est apparue sereine. D’ailleurs, elle est parvenue à chaque fois à reprendre l’avantage rapidement après les deux égalisations de Valenciennes, ne laissant aucun doute sur l’issue de la rencontre.

Un trio majeur

Cette solidité, le Dijon FCO la doit en particulier à trois hommes : Altama-Sankharé-Corgnet. Placés devant la défense, ils ont abattu un gros travail, bloquant sans arrêt la construction du jeu valenciennois. Altama s’impose progressivement en milieu récupérateur, ce qui permet à Sankharé et Corgnet d’être plus offensifs. Ce duo a bien alterné les montées, apportant souvent le surnombre en attaque. Le 4-3-3 inauguré par Patrice Carteron face à Lorient semble fonctionner. Les ailiers Bauthéac et Guerbert ne sont pas avares dans leurs efforts défensifs. Quant à Brice Jovial, qui vient d’inscrire son 4ème but en 5 rencontres, il a pesé en permanence sur la défense adverse, récoltant au passage bon nombre de coups.

Sanaa Altama a pesé dans la récupération de balle en milieu de terrain.

Une défense hésitante

La défense a été moins efficace. Deux erreurs ont permis à Valenciennes de revenir dans le match (34ème et 51ème). Malgré cela, Bamba a confirmé sa bonne prestation à Evian. Le duo Zarour-Paulle semble bien complémentaire. Lesly Malouda s’est montré plutôt timide sur son côté gauche et Jean-Daniel Padovani n’a pas vraiment rassuré. En nette progression, cette défense doit encore mûrir.

Un adversaire amoindri

Il y a donc beaucoup de raisons de se féliciter de cette qualification, mais il ne faut pas oublier que Valenciennes se présentait à Gaston-Gérard avec un effectif décimé. Au total, pas moins de 7 joueurs manquaient à l’appel pour l’entraîneur Daniel Sanchez, avec les internationaux et les blessés. Il faut donc savoir se satisfaire de cette victoire mais le fait est que cette équipe a réussi à inquiéter les Dijonnais.

Les joueurs du DFCO sont donc allés chercher une belle victoire, en faisant preuve de détermination et de caractère. Ce troisième succès de rang prolonge la bonne période des coéquipiers de Younousse Sankharé. Elle permet de faire le plein de confiance avant la réception de Lyon dans 8 jours. Les Dijonnais seront fixés sur l’adversaire qui les attend pour les 1/8ème de finale le 6 septembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.