21 octobre 2019

Nice arrache le nul aux Dijonnais

Après avoir obtenu les trois points de la victoire mercredi face à Brest (1-0), le Dijon Football Côte-d’Or se déplaçait à Nice. Il fallait terminer cette série de trois matchs en une semaine sur une bonne note. Patrice Carteron avait annoncé l’objectif : le match nul.

Auteur d'une bonne prestation, Damien Marcq et le DFCO peuvent avoir des regrets.

Les Dijonnais rentrent bien dans le match. Malgré le bon pressing des Niçois, ils tentent comme à leur habitude quelques contres rapides. Sur un mauvais dégagement de la défense azuréenne, Guerbert récupère le ballon. Il tente de s’infiltrer entre trois défenseurs, Civelli s’interpose mais prolonge le ballon dans la course de Corgnet. Le milieu bourguignon trompe Ospina d’une frappe limpide à l’entrée de la surface (0-1, 14ème).

Première mi-temps maîtrisée

Les Dijonnais célèbrent tous le but avec une pensée pour Corgnet, touché par un deuil familial cette semaine. Ils terminent la première période comme ils l’avaient commencée. Les Côte-d’Oriens restent solides défensivement et profitent des moindres erreurs commises par les Niçois. Les joueurs de Patrice Carteron semblent très appliqués et maîtres de leur sujet.

Réveil des Niçois

La seconde période est plus compliquée. L’OGC Nice, poussé par son public, tente de revenir rapidement dans la partie. Le DFCO subit mais ne craque pas. Sur une des dernières attaques, Nice obtient un coup franc. Celui-ci arrive sur Civelli qui remet de la poitrine pour Dja Djedje. L’attaquant des Aiglons ne se pose pas de question et envoie le ballon au fond des filets (1-1, 90ème).

Les joueurs du DFCO repartent de Nice avec le point du match nul (leur premier résultat nul en Ligue 1). S’ils ont atteint leur objectif, les Dijonnais peuvent tout de même avoir quelques regrets. Ce point laisse les coéquipiers de Younousse Sankharé dans la première partie du classement (9ème). Les projecteurs sont maintenant braqués sur la réception d’Ajaccio samedi prochain. Encore un match à ne pas rater.

Les meilleurs : Corgnet, Sankharé et Marcq à Dijon ; Mounier, Coulibaly, Pejcinovic à Nice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.