19 septembre 2019

Premier derby remporté par le Stade

Après une préparation sérieuse, le Stade Dijonnais rentrait aujourd’hui dans le vif du sujet avec un premier derby à Mâcon. Le capitaine stadiste, Manu Rebelo, avait annoncé la couleur : une victoire pour assumer d’entrée les ambitions du club !

Yann Rave et Tikiko Koroivoutu ne sont pas tombés dans le piège mâconnais.

Le message de Manu Rebelo semble avoir été entendu puisque les Dijonnais réalisent une excellente entame, avec de belles intentions de jeu. Les avants enchaînent au ras et concluent cette domination par un essai de Jody Jenneker, transformé par Cortès (0-7). Mâcon revient dans le match et réduit l’écart sur pénalité (3-7). Le score passe à 3-10 après une autre pénalité de Cortès.

Domination stérile

Les Dijonnais s’installent dans le camp macônnais, mais ne parviennent pas à marquer. “On fait dix grosses premières minutes mais on n’enfonce pas le clou de suite,” analysait Jean-Baptiste Paquet. Quelques accrochages viennent animer la partie, et Julien Jeuvrey trouve la barre transversale sur une nouvelle pénalité à plus de 50 mètres des poteaux. Le Stade rejoint les vestiaires avec 10 points d’avance après une nouvelle pénalité (3-13, mi-temps).

Le duo d'entraîneurs Melville-Sinnott peut être satisfait de ses joueurs.

Dijon reste serein

Les Mâconnais perturbent les Dijonnais en conquête, mais ils se contentent de chandelles et de jeu au près. Le score évolue après deux nouvelles pénalités (9-13, 21ème). Sur le renvoi, Paquet récupère la balle et l’ailier Koroivoutu file à l’essai (9-20, 22ème). Les Mâconnais prennent un coup sur la tête mais ne lâchent rien (12-23, 31ème). Sur une mêlée décisive à 5 mètres, les Dijonnais résistent et récupèrent la balle à 7 contre 8 (suite au carton blanc contre Robanakadavu) ! Les locaux vont faire le forcing en fin de match. Le dernier essai de Mâcon ne changera rien, si ce n’est l’obtention du bonus défensif (19-23).

Malgré une fin de match à suspense, le Stade Dijonnais n’a jamais vraiment été inquiété. “Les Mâconnais n’ont écarté aucun ballon derrière. On ne s’est jamais senti en danger !” affirmait Jean-Baptiste Paquet à l’issue de la rencontre. Un résultat et un derby plutôt positifs, qui en appelle un autre la semaine prochaine contre Nevers. Manu Rebelo était un capitaine heureux : “Même si tout n’a pas été parfait en conquête, on est satisfait du match.

1 thought on “Premier derby remporté par le Stade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.