26 novembre 2020

Un match forcément corsé

Revenu d’une semaine passée à Clairefontaine, Patrice Carteron a repris les reines du DFCO pour le match crucial de demain face à Ajaccio. Son mot d’ordre a été clair, seule la victoire importera face à des Corses également en quête de points.

Les Dijonnais jouent leur 4ème match consécutif face à des concurrents directs pour le maintien (voir le groupe du DFCO). Après les bonnes performances de ses joueurs face à Brest et Nice (malgré quelques regrets), l’entraîneur bourguignon sait que ce match sera le plus important de la série : “Si demain on est amené à connaître une contre-performance, tout le monde dira que notre début de saison est raté.”

Le 25 avril dernier, le DFCO et Ajaccio étaient à la lutte pour la montée en Ligue 1.

Arrêter de subir

Pour ce match, le DFCO devra régler quelques détails dans son jeu. Il y a en effet “trop de déchets sur nos contres,” reconnaît Patrice Carteron. Il faudra donc éviter de laisser des occasions en route face à un adversaire qui est en net progrès. Les Dijonnais doivent aussi savoir tuer un match, plutôt que de connaître des fins tendues comme celles de Brest ou de Nice : “On a tendance, dès qu’on mène au score, à penser que c’est suffisant, et du coup, on accepte de subir...”

Peu de changements

Une nouvelle fois, il ne devrait pas y avoir beaucoup de changements dans le 11 de départ. La défense, qui s’est bien comportée lors des dernières apparitions, sera reconduite. De même, le milieu Marcq-Sankharé-Corgnet devrait être aligné. Seul changement, Éric Bauthéac débutera probablement à la place de Thomas Guerbert. On retrouverait Christophe Mandanne sur le côté droit. Côté Ajaccien, on compte le retour d’Arnaud Maire en défense centrale, mais aussi les forfaits d’Andy Delort et d’Ilan.

La saison passée, les 2 clubs s’étaient quittés sur un match nul 1-1 à Dijon (voir l’article). “Il faut les 3 points même si on est mauvais. Je ne dis pas que le jeu est secondaire, mais c’est un match vital !” annonce Patrice Carteron. Avant un mois d’octobre plus que compliqué (Montpellier, PSG deux fois puis Marseille), il serait de bon goût de l’emporter demain face à des Corses qui sont certes 19ème, mais à seulement 4 points des Dijonnais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.