24 septembre 2020

Un nul pas très heureux

Encore un match contre un ancien pensionnaire de Ligue 2, concurrent direct pour le maintien. Ajaccio, équipe mal classée, est à la recherche d’une victoire pour sortir de la zone de relégation. Les Dijonnais, qui restent sur deux matchs sans défaite, se devaient de faire un résultat à domicile face à une équipe à leur portée.

(Photos : Julien Rivage)

Très actif face à Ajaccio, Brice Jovial a été moins efficace devant le but.

L’entame de match est à l’avantage des Corses. Ils abordent ce match avec plus d’agressivité et de tranchant que les Bourguignons et s’installent dans leur camp. Sans leur meilleur passeur Johan Cavalli (suspendu), les joueurs corses se heurtent à une défense dijonnaise pour la première fois identique deux matchs de suite cette année.

Ajaccio domine et marque

Reynet s’illustre sur un corner de Kinkela en détournant à bout portant une tête de Mostefa (4ème). Dijon donne la réplique sur une action bien menée par Jovial et Corgnet qui obtiennent même un corner qui ne donnera rien (7ème). Les déchets techniques du DFCO donnent l’occasion aux insulaires de tenter un coup franc bien placé. Cette fois, ça rentre pour Mostefa, encore de la tête (0-1, 18ème) !

Auteur d'un superbe but sur coup franc, Eric Bauthéac a été très précieux sur coup de pied arrêté.

Réaction en chaîne

Heureusement, ce but ajaccien aura pour effet de réveiller l’équipe dijonnaise. Des tentatives de Bauthéac (22ème, 25ème), et de Jovial (26ème, 36ème) notamment qui assaillent la cage d’Ochoa. Ce soir, le gardien mexicain est dans une très grande forme ! A force de pousser, les Dijonnais obtiennent eux aussi un coup franc bien placé. Bauthéac frappe directement, et envoie la balle dans la lucarne. Ochoa est enfin battu (1-1, 41ème).

Quand ça ne veut pas…

La seconde période est à l’image de la première, Dijon domine, soutenu par le public qui remplit vraiment son rôle de 13ème homme une fois de plus ! La rentrée de Marq à la place de Matsui (52ème) accentue encore l’impression de domination du DFCO. Les fautes s’accumulent. L’arbitre de la rencontre, Monsieur Varela, tient bien le match en main et ne laisse rien passer. Partice Carteron demande même à ses hommes d’arrêter de contester les décisions arbitrales. C’est à présent un match à sens unique jusqu’à la fin. Dijon assiège le but adverse mais rien n’y fait, entre la malchance, les placements hasardeux et la qualité du gardien adverse, le score en restera là. L’expulsion de Pierazzi (90ème), pour avoir piétiné la cuisse de Corgnet alors au sol, est anecdotique.

Dijon concède ce soir un nul beaucoup moins appréciable que celui obtenu la semaine passée à Nice puisque le DFCO a largement dominé ce soir. Les Ajacciens, eux, n’ont jamais gagné à Dijon en match officiel. Mais ils repartent de Bourgogne en ayant réussi un match nul parfait (1 but pour 1 tir cadré !). Ils remontent de la 19ème à la 17ème place avant la rencontre Marseille-Brest de demain.

Les meilleurs : Bauthéac, Bamba et Courgnaud à Dijon ; Ochoa, Mostefa et Bouhours à Ajaccio.

no images were found

0 Partages

1 thought on “Un nul pas très heureux

  1. C’est clair qu’à la vue des statistiques du match, Ajaccio réaliste une très belle opération en ramenant un point :
    – Avec une possession de 57 % de balle, Dijon a tiré
    – 18 fois au but, en cadrant 7 tirs
    – contre 4 et 1 pour les corses
    – avec en plus 14 corners (contre 3) et 33 centres (contre 7).
    Ochoa, le portier corse et international mexicain, est assurément l’homme du match. Ses interventions éclairs ont mis en défaut les attaquants bourguignons.
    De plus, notons les interventions très limite des corses en défense…

    Il faudra que le DFCO s’améliore dans le dernier geste car au plus haut niveau, on l’a vu au stade GG, dominer n’est pas gagner…

    S’amorce une série de match difficile avec Montpellier, Paris et l’OM qui nous indiquera plus précisément la vrai place de Dijon en L1.

    La lutte pour le maintien ne fait que commencer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.