19 septembre 2020

Retour sur une défaite logique

Pour cette troisième journée de Fédérale 1, le Stade Dijonnais est revenu bredouille d‘Orléans (25-17), laissant même échapper le bonus défensif en fin de match. L’indiscipline pointée du doigt face à Nevers a cette fois-ci été fatale.

Dans cette poule très relevée, un faux-pas peut coûter cher. On peut considérer que cette défaite en est un. Dans un match durant lequel Orléans n’a pas été plus dangereux que ça, les stadistes ont donné le bâton pour se faire battre. Ils ont encore été beaucoup pénalisé et ont donné des points trop facilement aux joueurs du Loiret. “Comme on subissait, l’arbitre a favorisé l’équipe qui avançait” reconnaissait fatalement Thomas Kohler.

Les avants du Stade Dijonnais ont été mis à mal face au pack orléanais.

Pas de victoire sans conquête

L’autre point noir de ce match est la mêlée. Déjà chahutée à Mâcon, elle avait été très bonne face à Nevers. Privée de Sigley et de Jacouton rapidement, la première ligne a énormément souffert face aux Orléanais. Sans une mêlée conquérante, on sait qu’il est presque impossible de remporter un match de rugby.

Trois semaines pour travailler

Les Dijonnais auront trois semaines pour se refaire une santé. Le prochain match est prévu le 30 octobre prochain avec la réception de Bobigny. Les Franciliens, qui viennent de se faire surprendre à domicile par Montluçon (20-22), voudront remettre les compteurs à zéro face à Dijon. D’ici là, les hommes d’Éric Melville et Lippi Sinnott vont devoir travailler pour vite rectifier ces erreurs. “Quand on arrive à avoir la balle et qu’on arrive à la conserver un peu, on fait des choses plutôt bonnes” tempérait cependant le pilier ou talonneur dijonnais.

Ce championnat sera très compliqué. Les défaites de Massy à Mâcon ou de Bobigny le prouvent. La qualification du Stade passe par plus de maîtrise, surtout dans ce genre de rencontres pièges. En plus de la défaite, les Dijonnais sont rentrés d’Orléans avec les blessures de Cortès, Jacouton et Vacheret. Ils sont tous incertains pour la prochaine rencontre.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.