24 septembre 2020

Le DFCO prend l’eau à la Mosson

Le DFCO débutait ce week-end une série compliquée face aux ténors du championnat. Ce déplacement à Montpellier avait donc valeur de test pour les joueurs de Patrice Carteron. Au final, ce match a laissé beaucoup de regrets, comme lors des deux dernières rencontres. Sauf que cette fois, les Dijonnais sont rentrés bredouilles, et les valises pleines…

Comme face à Rennes (5-1) et à Valenciennes (4-0), la défense du DFCO a pris l'eau à Montpellier.

La soirée avait pourtant bien commencé. Les supporters montpelliérains ont à peine eu le temps de s’asseoir que Benjamin Corgnet inscrivait déjà un doublé, suite à deux erreurs grossières d’Hilton puis El Kaoutari. Jusqu’alors incapables de se mettre à l’abri, voilà que les Bourguignons y parviennent en un peu plus de dix minutes. Mais une fois de plus, après avoir marqué, Dijon a commencé à reculer et à subir.

Où est la défense ?

Face à l’armada offensive du MHSC, c’est toute la défense du DFCO qui a été à la peine. Le but contre son camp (évitable) de Paulle a commencé à enrayer la machine. Excellent depuis le début de la saison, Baptiste Reynet n’a pas été exempt de tous reproches. Enfin, Bamba, en fauchant Cabella à la limite de la surface, anéantissait les maigres espoirs du promu. L’entraîneur dijonnais était très remonté contre ses défenseurs : “On avait matière à faire un coup ce soir, mais finir le match sur un score de 5-3 c’est inadmissible !” Carteron a promis des sanctions exemplaires.

Des raisons d’y croire

Malgré cette nouvelle défaite, il faut tout de même constater que le DFCO est de mieux en mieux sur le plan offensif. C’est la première fois en championnat que Dijon marque trois buts, et sans un Jourdren des grands soirs, il y aurait pu en avoir deux ou trois de plus. En retrouvant une défense plus stable, le promu a quelques atouts à faire valoir. Les retours de Meïté et Varrault pourraient être un début.

Plus que le résultat (logique face au second du championnat), c’est la manière qui dérange. Les Dijonnais sont incapables de tenir un score et affichent de sérieuses lacunes sur le plan mental. Maintenant, place au Paris-Saint-Germain et son attaque cinq étoiles ! Espérons que les leçons seront cette foi-ci retenues car, sans défense, l’addition pourrait être très salée au Parc des Princes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.