18 septembre 2020

Foot: coup de gueule de Carteron

A l’issue de la rencontre entre le PSG et le DFCO, Patrice Carteron était satisfait de la prestation de ses joueurs mais a tenu à faire passer un coup de gueule concernant l’arbitrage.

Je suis juste profondément irrité, sans excuse aucune par rapport au score final, sur le fait que, quand on se déplace dans un club magnifique, on aimerait être arbitré de la même façon des deux côtés. La moindre faute sur Pastore a été systématiquement sanctionnée d’un carton jaune, alors qu’un joueur en face, comme Benjamin Corgnet, qui pour moi est aussi fort que lui, n’a été protégé à aucun moment alors qu’il a subi dix attentats en première mi-temps. Je me demande pourquoi on prône le football offensif puisque dans les petits clubs, les joueurs offensifs ne sont pas protégés. C’est ma seule colère.”

Corgnet aussi fort que Pastore

“C’est pour ça que quand je vois Benjamin Corgnet boiter pendant les vingt dernières minutes parce qu’il a pris des coups, je suis ulcéré. Ce n’est pas une excuse, c’est juste que ça fait beaucoup. J’aimerais à notre niveau, qu’on soit considéré de la même façon par l’arbitrage, c’est tout. C’est très bien de protéger Pastore, c’est un grand joueur donc je suis très heureux qu’il soit protégé. Je parle de Benjamin Corgnet, parce qu’il mérite la même considération. C’est quelqu’un qui est très spectaculaire, qui se fait découper en tranches toutes les semaines. Donc si ça continue, dans 15 jours je vais le vendre en Angleterre, ainsi, quitte à prendre des coups, il gagnera beaucoup plus d’argent !

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.