28 septembre 2020

Carteron réussit son pari

Trois jours après avoir affronté le PSG en Ligue 1, c’est un DFCO remanié qui était aligné ce soir face aux mêmes Parisiens. Patrice Carteron avait notamment titularisé les jeunes Joufreau, Diallo et Bérenguer. L’entraîneur dijonnais affirmait avoir sélectionné la meilleure équipe possible.

(Photos : Laurent Degoutte)

Brice Jovial marque le pénalty de la victoire pour le DFCO.

Dès le début, les Parisiens tentent de mettre beaucoup de rythme afin de déborder la jeune garde dijonnaise. Erding, en deux temps, est à deux doigts de tromper Baba Tchagouni mais ce dernier est sauvé par son poteau. Peu de temps après, sur un coup franc à l’entrée de la surface, le jeune Bahebeck propulse, le ballon dans la lucarne dijonnaise (0-1, 16′). Quelques instants après, sur un débordement côté gauche, Ménez temporise et passe parfaitement en retrait pour Erding qui marque dans le but vide (0-2, 20′).

Sankharé relance le DFCO

Mais les Dijonnais ont du coeur. Brice Jovial provoque un pénalty que Sankharé se fait un plaisir de transformer (1-2, 30′). Le DFCO se relance avec ce but. Trois minutes plus tard, le DFCO revient à égalité suite à une belle frappe de Florin Bérenguer, qui se joue de Lugano (2-2, 33′). Les supporters, bien timides jusque-là, retrouvent alors de la voix et poussent.

Florin Bérenguer a réalisé un bon match, sans complexe face au PSG.

L’incroyable scénario

Le scénario idéal se met doucement en place. Jusque-là peu convaincant, Baba Tchagouni va être décisif plusieurs fois. En plus, la chance a choisi son camp. Par deux fois les Parisiens trouvent la barre transversale. Sur une faute de main de Camara dans la surface, l’arbitre n’a d’autre choix que d’accorder un deuxième pénalty. Cette fois-ci c’est Brice Jovial qui le transforme et enflamme le stade (3-2, 61′).

Dijon tient bon

La fin du match est hachée avec des Dijonnais plutôt prudents qui jouent les contres. Le moindre ballon qui traîne dans la surface est vite dégagé. Les entrées de Nenê et Gameiro ne changent rien. L’arbitre libère le stade et le DFCO est en quart de finale !

Je suis heureux pour les joueurs, ils ont fait quelque chose qui sort de l’ordinaire. Ils ont su renverser la vapeur. C’est le plus bel exploit du club ! ” racontait Patrice Carteron, des étoiles dans les yeux à l’issue du match. Les Dijonnais atteignent donc les quarts de finale de la Coupe de la Ligue, une première dans l’histoire du club.

Les meilleurs : Bérenguer, Sankharé et Jovial à Dijon ; Ménez, Sakho et Bahebeck à Paris.

Avec INTERSPORT Dijon-Chenôve et Dijon-Quetigny, vous bénéficiez de 15% de réduction sur l’ensemble des deux magasins* le jeudi 27 octobre 2011, suite à la victoire de Dijon 3-2 face au Paris-Saint-Germain !

*hors soldes, promotions et prix club

Retrouvez la galerie photo

0 Partages

2 thoughts on “Carteron réussit son pari

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.