21 octobre 2020

Christopher Joufreau veut se “faire une place”

Arrivé en catimini de l’US Changé (CFA2) cet été, le milieu du DFCO Christopher Joufreau commence à se faire une place. Apparu la semaine dernière pour la première fois dans le groupe face à Paris en championnat, il a connu sa première titularisation face au même PSG en Coupe de la Ligue.

Le jeune milieu de terrain dijonnais a connu sa première titularisation face au PSG en Coupe de la Ligue.

DIJON-SPORTnews.fr : Comment as-tu vécu ton intégration à Dijon ?

Christopher Joufreau : “Je l’ai très bien vécue. Au début, je pensais que ça allait être difficile pour moi notamment par rapport à l’écart de niveau. Je savais que ça allait être dur, mais en fait, je me suis bien intégré avec le groupe et physiquement ça s’est bien passé. Donc je suis plutôt content.”

DSn : Pensais-tu pouvoir t’intégrer aussi facilement dans une équipe de Ligue 1 ?

CJ : “Non, pour moi dans la tête ça allait être difficile au début. Déjà, je savais que physiquement ça allait être dur et je pensais que l’intégration allait être compliquée. Finalement, tout s’est très bien passé.”

DSn : Tu as attendu la 11ème journée pour intégrer le groupe. Tu sentais que tu t’en rapprochais ?

CJ : “Je ne me posais pas plus de questions que ça. Je travaille toutes les semaines à l’entraînement et je patiente. Je me suis dit qu’un jour j’aurais ma chance et puis voilà c’est arrivé, donc je suis content.”

Christopher Joufreau connait une progression impressionnante, passant de la CFA2 à la Ligue 1 !

DSn : Quel effet ça t’as fait d’être dans le groupe au Parc des Princes ?

CJ : “C’était énorme ! Le Parc des Princes c’est quelque chose de fabuleux donc pour une première, c’est pas mal !”

DSn : Tu espérais rentrer en jeu ?

CJ : “Oui, c’est sûr que ça m’aurait fait plaisir de rentrer. Mais après, ce sont les choix du coach et je suis déjà satisfait d’avoir été dans le groupe.”

DSn : Comment tu as vécu ta première titularisation (ndlr : mercredi dernier face au PSG) ?

CJ : “Je ne m’étais pas mis plus de pression que ça. J’ai bien vécu mon match même si ça a été un peu dur physiquement sur la fin. C’est vrai que le rythme est différent, en plus contre une équipe du PSG qui joue bien et qui va vite vers l’avant.”

DSn : Tu es sorti à la mi-temps, c’était prévu ?

CJ : “Non, ça n’était pas prévu. Le coach m’a dit que c’était un choix tactique. Il fallait bloquer le couloir, du coup il a laissé Lesly Malouda qui est plus défensif que moi. Je pense aussi qu’il a vu que physiquement ça commençait à être un peu difficile pour moi.”

DSn : Tu as failli marquer (de la tête sur un centre), tu y as cru ?

CJ : “Oui ! Je m’en suis beaucoup voulu. Après, je m’en suis remis parce qu’il faut passer à autre chose, mais c’est vrai que si j’avais marqué, ça aurait été quelque chose pour mon premier match.”

Christopher Joufreau avait laissé augurer de très bonnes choses lors des matchs de préparation.

DSn : Quels sont tes objectifs jusqu’à la fin de la saison ?

CJ : “Mon objectif est d’intégrer le groupe le plus souvent possible et au fur et à mesure me faire une place. Je sais qu’il me faut du travail et que ça ne va pas se faire en un claquement de doigt, mais je sais que je vais y arriver.”

DSn : Sur quels points penses-tu devoir t’améliorer ?

CJ : “Il faut que je m’améliore dans tous les domaines ! C’est un poste qui est exigeant, surtout au niveau physique. Donc il faut tout le temps travailler.”

DSn : Tu arrives dans un club qui fait confiance aux jeunes, ça doit te rassurer aussi ?

CJ : “Oui c’est sûr. Dans certains clubs on ne fait pas forcément confiance comme ça à des jeunes donc je suis content d’être là, c’est une chance.”

DSn : Donc tu ne regrettes pas ton choix d’être venu au DFCO ?

CJ : “C’est clair, je ne regrette pas mon choix !”

Ce jeune Mayennais de 19 ans prouve par ses qualités et son caractère qu’il faudra compter sur lui. Il est conscient du chemin qu’il reste à accomplir mais se rapproche chaque jour de son but. Dans la lignée des Bauthéac, Corgnet ou Guerbert, nul doute que Patrice Carteron a encore eu le nez creux pour aller dénicher ce jeune talent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.