23 octobre 2020

La mauvaise série du DFCO continue à Caen

Le DFCO s’est de nouveau incliné dimanche à Caen (3-0) et concède ainsi sa quatrième défaite de rang en Ligue 1.  Le club du Président Gnecchi retrouve ainsi la zone rouge qu’il avait quittée lors de la troisième journée de championnat, après une victoire face à Lorient.

Baptiste Reynet a encaissé 3 buts sur lesquels il n'a pas grand chose à se reprocher.

Patrice Carteron était une nouvelle fois très frustré à l’issue du match. Ses joueurs se sont bien battus mais cette rencontre a une nouvelle fois basculé sur des détails, comme cette transversale de Jovial avant le second but normand. “C’est une défaite sévère. Ça fait beaucoup de buts encaissés à chaque fois. On a fait un bon quart d’heure en deuxième mi-temps où on peut, et on doit, égaliser. Ensuite, on s’expose aux contres,” reconnaissait l’entraîneur dijonnais.

Des Dijonnais trop dans la réaction

Malheureusement, comme souvent cette saison, le DFCO a trop timidement entamé ce match et a réagi après l’ouverture du score. “Je suis déçu qu’on soit une fois de plus dans la réaction. On ne peut pas se le permettre en Ligue 1, on n’a pas le temps… Il faut rectifier le tir très vite,” ajoutait l’entraîneur dijonnais.

Une défense en souffrance

On connaît la réalité d’un promu, ça va être un championnat long et difficile. On a quinze jours pour trouver des solutions, pour mettre fin à cette spirale de défaites et pour avoir une équipe compétitive contre Bordeaux,” terminait le coach bourguignon. Il devra surtout travailler dur avec sa défense, qui a de nouveau encaissé trois buts (28 au total cette saison) malgré un très bon Abdoulaye Meïté… Également en cause lors des derniers matchs, l’efficacité des attaquants dijonnais devant les buts adverses fait défaut.

Le DFCO continue sa mauvaise série et est actuellement 19ème. Pour autant, il n’y a pas de raison de tourner au pessimisme, puisque le promu ne pointe qu’à deux longueurs des Savoyards d’Evian-Thonon-Gaillard qui sont 13ème. La réception des Girondins de Bordeaux s’annonce donc très tendue dans deux semaines à Gaston-Gérard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.