26 octobre 2020

Les Ducs éliminés en gagnant

Le Dijon Hockey Club a atteint son objectif en Coupe de la Ligue en accédant aux quarts de finale. Cependant, les protégés d’Olivier Ritz ne comptaient pas s’arrêter en si bon chemin et tentaient ce soir de se défaire des redoutables Rouennais. Pour cela, ils devaient remonter deux buts suite à leur défaite 4-2 au match aller.

Ramon Sopko a réalisé une excellente partie face aux Dragons.

Rouen attaque fort. La première frayeur arrive après 30 secondes de jeu, mais Sopko est vigilant. Les Ducs laissent passer l’orage et, sur la première supériorité numérique, Martin Gascon se retrouve seul et trompe Lhenry (1-0, 1’46). Les Rouennais occupent le camp dijonnais, mais Jarvis et ses partenaires relancent calmement. La partie s’anime. A leur tour, les visiteurs partent en contre et égalisent par Lamperier (1-1, 12’01). Un coup de poignet de Mrena proche de la ligne bleue permet à Dijon de reprendre l’avantage (2-1, 13’39), mais les Dragons égalisent dans la foulée (2-2, 14’25).

Qualifiés pendant 21 secondes

Le DHC ne se laisse pas abattre et reprend rapidement l’avantage, avec un palais que Lhenry laisse filer entre ses patins sur un tir de Da Costa (3-2, 15’11). Quelques charges rouennaises font monter la tension. Le second acte va tourner à l’avantage des Ducs qui trouvent à plusieurs reprises les montants. Les hommes de Jarmo Tolvanen marquent enfin par Gascon avec l’aide d’un défenseur (4-2, 29’35). Le tableau d’affichage indique le même score qu’à l’aller… Une minute plus tard, les locaux prennent même l’ascendant grâce à Arnaud (5-2, 30’47). Malheureusement, ils ne tiennent ce score que 21 secondes suite au but immédiat de Rech (5-3, 31’08).

Le combat a été acharné et intense durant ce match, comme ici Kevorkian à la lutte.

Proches du KO

Malgré des situations de tirs idéales, Pain, Decock et Kevorkian ne parviennent pas à scorer. Les équipes doivent alors se départager dans le 3ème tiers mais aucune des deux ne semble vouloir prendre le risque de se découvrir. La bataille fait rage dans l’entre-jeu. A cinq minutes de la fin, Ramon Sopko effectue un arrêt déterminant. Le match peut alors basculer d’un côté comme de l’autre. Malgré vingt minutes sans buts, les occasions sont nombreuses de chaque côté.

à 18 secondes près…

Les deux formations sont donc conviées en prolongation. Durant cette période, les gardiens vont être mis à contribution. La tension est palpable et le premier à envoyer le palais au fond des filets qualifie son équipe. Il reste alors moins d’une minute et le public se prépare aux tirs au buts. C’était sans compter sur Thinel qui crucifie Sopko, bien servi par Manavian sur une contre-attaque. Le match se termine alors qu’il ne restait que 18 secondes de jeu…

Le dénouement est cruel pour le DHC qui a réalisé une excellente partie face à Rouen, double vainqueur de la Coupe de la Ligue. Après ce 1/4 de finale, ils quittent la compétition la tête haute et doivent d’ores-et-déjà préparer le déplacement délicat à Grenoble.

Les meilleurs : Sopko, Jarvis, Pain, Gascon, Mrena à Dijon ; Thinel, Manavian, Lhenry, Desrosiers à Rouen.

Buteurs : Gascon (2), Mrena, Da Costa, Arnaud.

Assistants : Riendeau (2), Jarvis, Gascon, Kevorkian, Guttig.

no images were found

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.