28 octobre 2020

Un dénouement plus heureux à Grenoble

Grenoble n’est pas l’équipe la plus performante à domicile cette saison en Ligue Magnus. Les Brûleurs de Loups n’ont gagné qu’une seule fois dans leur patinoire Pôle Sud en quatre matchs de championnat. Les Dijonnais, qui viennent de battre Rouen en Coupe de la Ligue, pouvaient faire une bonne opération.

Les débats sont équilibrés entre Grenoblois et Dijonnais. Les Ducs vont rapidement ouvrir la marque lorsque Borjesson sert Kevorkian (0-1, 4’18). Puis, l’attaquant dijonnais suit son coéquipier Kyle Hardy en prison. Pendant 4 minutes en infériorité, Dijon tient grâce à un gros Ramon Sopko.

Kyle Hardy a inscrit un magnifique but d'un slap surpuissant pour donner la victoire aux Ducs.

Débats équilibrés

A leur tour à 5 contre 3, les Dijonnais ne parviennent pas non plus à marquer mais virent en tête après 20 minutes (0-1). L’ensemble du match est équilibré. Le jeu est plus intense dans le second acte avec très peu d’arrêts de jeu. Durant les 10 premières minutes, les Ducs campent devant la cage adverse, et vice-versa. La fin du second tiers est plus débridée avec de l’attaque-défense. A ce petit jeu, Nicolas Ritz, pour sa première apparition sur la glace, accentue l’avance (0-2, 36’37).

Grenoble réagit bien

Les Grenoblois sont en mauvaise posture mais ne démissionnent pas. D’abord, au cours de la 45ème minute de jeu, ils marquent 2 buts coup sur coup et reviennent au score (2-2). Sous les yeux de son frère David Dauphin (ex-Ducs) en tribune, Anthony Guttig redonne l’avantage aux Bourguignons (2-3, 47’58). Mais Sopko s’incline une troisième fois en sept minutes. Desrosiers signe le but égalisateur (3-3, 51’20). Dijon tient malgré 4 minutes en infériorité sans Hardy pénalisé. Les deux équipes auront l’occasion de tuer le match mais la victoire se jouera en mort subite…

Encore en prolongation…

Les Ducs se retrouvent en prolongation pour la deuxième fois cette semaine, en espérant un meilleur dénouement. Fautif sur les buts grenoblois, Sopko va sortir l’arrêt du match et sauver les Ducs. Ce sera le tournant de la partie. Quelques instants plus tard, Hardy va crucifier Quemener d’un slap shot surpuissant de la ligne bleue. Le palais se loge en pleine lucarne et offre la victoire aux Ducs (3-4, 66’19).

Après un bon début, les Ducs se sont fait peur dans le 3ème tiers-temps. Rejoints au score par deux fois, ils ont de nouveau dû attendre la prolongation et la règle de la mort subite pour connaître l’issue de la partie. Les protégés de Jarmo Tolvanen ont cette fois-ci connu une fin heureuse. Ils pointent désormais à la 7ème place de Ligue Magnus avec la meilleure attaque.

Les meilleurs : Hardy, Guttig et Gascon à Dijon ; Desrosiers et Rouleau à Grenoble.

Buteurs : Kevorkian, Ritz, Guttig, Hardy.

Assistants : Borjesson, Decock, Jarvis, Mrena, Gascon, Guttig, Pain.

Retrouvez les infos du DHC sur la page du club :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.