26 octobre 2020

Le CDB va devoir s’en remettre

Alors que l’on croyait le CDB lancé après sa première victoire de la saison, les filles d’Elena Groposila ont rejoué un scénario trop connu cette année. Menées quasiment d’un bout à l’autre de la rencontre, elle se sont finalement inclinées logiquement face à Nîmes (23-28).

Céline Murigneux et Martina Skolkova avaient le sourire en retrouvant les parquets, mais les Dijonnaises se sont inclinées face à Nîmes.

Les Dijonnaises n’ont pas affiché la même rage de vaincre que la semaine passée. Menées de deux buts à la mi-temps, elles n’ont pas semblé se révolter. C’est surtout dans les moments-clés du match qu’elles ont pêché. Les pertes de balles et autres précipitations sont venues gâcher des occasions de revenir plusieurs fois au score. On parle de jeunesse et d’inexpérience dans cette équipe, mais c’est hélas dans ces moments-là que cela devient flagrant.

Le CDB prend du retard

La 10ème journée de championnat a réservé des surprises qui n’arrangent guère le CDB. Fleury s’est imposé face à Metz (25-20), et Mios-Biganos a pris le meilleur sur Toulon Saint-Cyr dans le Var (30-32). Besançon s’est par contre incliné dans sa salle face à Issy-Paris (20-27). Ainsi, la bonne opération de la semaine dernière est oubliée et les Dijonnaises pointent à 3 et 4 points derrière Fleury et Mios (soit deux victoires). L’écart se creuse entre Dijon, Besançon et les autres.

Repartir du bon pied

Les coéquipières de Céline Murigneux ont maintenant droit à presque deux mois de trêve internationale puisqu’elles refouleront les parquets le 11 janvier 2012 face à Metz. D’ici-là, elles devront tirer un bilan sur leur début de saison et trouver des solutions pour la suite. Le retour de Ludivine Jacquinot prévu pour cette période peut être l’élément déclencheur d’une meilleure deuxième partie de championnat. Le club cherche par ailleurs une pigiste, mais attend pour cela un accord préalable de la fédération.

Cette première partie de saison cauchemardesque est à vite oublier pour le CDB. Une équipe plus ambitieuse et plus combative doit revenir en 2012 afin d’éviter une relégation en fin de saison. Le potentiel est là mais il manque un petit quelque chose qui ferait pencher la balance du bon côté. A Elena Groposila de trouver les bons mots pour repartir du bon pied.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.