30 octobre 2020

Les Bourguignons prennent de la bouteille

En ce week-end de vente des vins en Bourgogne, les Dijonnais ont vendu chèrement leur peau contre Bordeaux samedi soir. La victoire (2-0) et la prestation des hommes de Patrice Carteron prouve que les rouges bourguignons ne manquent pas de caractère !

Avec INTERSPORT Dijon-Chenôve et Dijon-Quetigny, vous bénéficiez d’une réduction de 10% sur l’ensemble des deux magasins* le lundi 21 novembre suite à la victoire de Dijon 2-0 face aux Girondins de Bordeaux ! (*hors soldes, promotions et prix club)

Ce sont pourtant les Bordelais qui ont dominé la première mi-temps, et de loin. Ils ont parfaitement utilisé les couloirs avec un Trémoulinas intenable sur son côté gauche. Dans l’axe, le géant Malien Diabaté a mis la pression sur la défense centrale, mais sans jamais être décisif.

Les Bordelais vendangent…

Avec ce manque de précision et un Baptiste Reynet impeccable, les Girondins de Bordeaux ont vendangé trop d’occasions pour gagner. Diabaté butait à plusieurs reprises sur le gardien dijonnais (28′, 39′) ou trouvait la barre transversale (30′). Les locaux faisaient le dos rond pendant 40 minutes avant d’être enfin dangereux en contre avec Corgnet (40′). Les Bordelais avaient laissé passer leur chance…

Thomas Guerbert est ici à la lutte avec le défenseur bordelais Marc Planus.

Des rouges de caractère

Petit à petit, les Dijonnais devenaient plus dangereux. La tension montait d’un cran et les Bourguignons marquaient avec vigueur leur territoire. Le milieu Damien Marcq a d’ailleurs vu rouge à la 85ème après un second carton jaune en moins de dix minutes. Les hommes de Patrice Carteron ont répondu à l’appel de leur coach.

Bauthéac à l’origine

Éric Bauthéac, généreux à souhait comme à son habitude, trouvait de l’espace sur le côté gauche. C’est lui qui, d’un coup franc lointain, trouvait la tête de Brice Jovial pour l’ouverture du score (70′). Brice Jovial, sorti en fin de rencontre avec des crampes, savourait : “On est très content du résultat après un vrai match d’hommes !” Un nouveau débordement de Bauthéac était à l’origine du second but de Corgnet (73′), qui assurait la victoire de Dijon.

On constate qu’en championnat, quand le DFCO n’encaisse pas de but, le DFCO gagne… Comme face à Lorient, Evian et Brest, Dijon a conservé sa cage inviolée jusqu’au bout et s’est imposé face à Bordeaux. Les Dijonnais pointent maintenant à la 17ème place suite aux victoires de Brest, Valenciennes et Nancy dimanche.

Retrouvez les infos du DFCO sur la page du club :

(Photos : Julien Rivage)

no images were found

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.