30 octobre 2020

Mauvaise opération pour le DBHB

Les handballeurs dijonnais entamaient une série plus favorable de matchs mais avaient d’entrée un premier virage à bien négocier. Ils ont malheureusement réalisé une contre-performance à Pontault-Combault et laissent Billère et Aix prendre le large en tête du championnat.

Marc Poletti et les Dijonnais sont rentrés tête basse de ce déplacement à Pontault-Combault.

Le DBHB brille cette année dans son inconstance. Il l’a encore une fois montré ce week-end puisque les hommes de Denis Lathoud menaient de trois buts à la mi-temps avant de se faire rejoindre et même de s’incliner (31-29). Un prétendant à la montée ne peut se permettre ce genre de passage à vide, déjà aperçu à Besançon ou à Aix-en-Provence.

L’écart augmente

Le problème est que tous les concurrents des Dijonnais l’ont emporté. Ainsi, Chartres est revenu à égalité de points, et Billère et Aix pointent à quatre unités devant le DBHB. Les coéquipiers de Jérémy Suty ont donc deux défaites à rattraper par rapport aux leaders. Ils ne peuvent plus se permettre le moindre faux pas, et doivent maintenant compter sur des défaites de leur part.

Faire le plein avant la trêve

Ils vont maintenant recevoir dans les semaines à venir Angers puis Nanterre et se déplaceront chez la lanterne rouge Massy. En jouant les trois derniers de Pro D2, tout autre résultat que trois victoires sera un échec. Ce week-end, les Dijonnais devront déjà se remobiliser avec la Coupe de France. Il affronteront dimanche l’équipe de Villefranche, pensionnaire de Nationale 2.

Les Bourguignons montrent quelques signes inquiétants depuis le début de saison. Ils ont pris un peu de retard au classement mais rien n’est encore fait. Rétrogradés de LNH et candidats à la remontée, leur comportement sur le terrain n’est pas toujours en adéquation avec leurs ambitions. Ils viennent de griller leur dernier joker et savent dorénavant qu’ils n’ont plus le droit à l’erreur.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.