16 septembre 2019

Raid: 5ème étape du Raid l’Arbre Vert

La cinquième étape du Raid l’Arbre Vert a eu lieu hier. Les 75 équipes devaient pagayer durant 21 kilomètres sur la rivière Acarouany. Les raideuses continuent à prendre beaucoup de plaisir malgré la fatigue qui commence à se faire sentir.

1ère : Equipe 34 : Jungle Speed : Déçues de leur prestation de la veille, elles se sont bien ressaisies et remportent cette étape de canoë. Elles relèguent leurs copines des Blue Raideuses à plus de 3 minutes et leur reprennent la seconde place au général pour 30 secondes (2ème, +24’10).

14ème : Equipe 1 : l’Arbre Vert Bourgogne : après quatre victoires d’affilée, elles ont dû laisser le gain de l’étape à une autre équipe (+8’55). Nathalie, victime d’un lumbago, a beaucoup souffert mais a tenu bon. Elle pourra pleinement profiter de la journée de repos. Elles conservent néanmoins nettement la tête au général.

31ème : Equipe 48 : Kiss s’y Frotte s’y Pik : Pourtant bien dans le rythme, elles ont connu une petite mésaventure qui les a retardées (+11’45). Elles gardent cependant leur place au classement général (25ème, +1h50’11).

Ce lundi, la journée sera consacrée à deux jolies visites : la découverte du mythique centre spatial de Kourou, et des îles du Salut, un ancien bagne guyanais. La dernière épreuve aura lieu mardi avec un trek de 10km.

L’aventure du jour de l’équipe n°48 (Kiss S’y Frott, S’y Pik) : Sylvie pagayait tranquillement avec ses coéquipières Karine et Valérie, lorsque qu’un animal non-identifié (sans doute un poisson volant ou sauteur) a fait un bond dans le canoë, et s’est installé sous les fesses de ‘Crickette’. Panique à bord, Crickette fait tanguer l’embarcation et tombe dans les eaux troubles de l’Acarouany. Nouveau coup de stress, lorsque notre raideuse se rend compte qu’elle a du mal à remonter à cause du gilet de sauvetage,  et qu’elle croit sentir des bêtes la frôler. De retour sur le canoë, Crickette s’est mise à pleurer, et sa copine Karine, pour dédramatiser, lui a gentiment expliqué qu’elle pouvait très bien ” continuer à pleurer… tout en pagayant” !

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.