18 septembre 2020

Le Stade contré par des Ch’tis joueurs

La 7ème journée de Fédérale 1 de rugby était marquée par deux chocs entre les quatre premiers du classement : Montluçon-Massy et Dijon-Lille. Un match au sommet que le Stade ne devait pas rater pour rester dans le quatuor de tête.

(Photos : Anatole Barbier)

Pour ce déplacement des Ch’tis en Bourgogne, rien de mieux qu’une météo pluvieuse ! Le mauvais temps n’a pourtant pas dissuadé les équipes de faire du jeu. Sur la première incursion de Lille dans le camp bourguignon, les avants visiteurs progressent et le demi de mêlée Alcalde conclut l’action par un essai de filou dans le côté fermé. Le Stade est cueilli à froid (0-5, 3′).

Le gros travail des avants dijonnais (Kohler, Genevois, A.Jeuvrey) n'a été récompensé que par des pénalités.

Bienvenue chez les Bourguignons

Avec l’appui du vent, les partenaires de Manu Rebelo occupent le terrain. Ils mettent à mal la défense et Roudière réduit l’écart sur pénalité (3-5, 6′). Genevois et Koroivoutu se mettent en valeur et le pack stadiste prend le dessus notamment en mêlée fermée. Les joueurs du Stade Dijonnais sont menaçants. Le pied droit de Roudière concrétise cette domination territoriale (6-5, 19′). Dijon passe devant.

Les stadistes mal payés

A l’issue d’une très belle action de plusieurs minutes dans le camp lillois, les locaux sont récompensés (seulement) par une pénalité du buteur maison (9-5, 26′). Roudière récidive peu de temps avant la pause (12-5, 34′). Très rythmé jusque là, le match perd en intensité. On retient juste le plaquage destructeur de Koroivoutu sur son vis-à-vis Ralago et une échauffourée sans conséquence.

Les Lillois acculés

Dès la reprise, et malgré le vent favorable, le Lille Métropole Rugby ne parvient pas à se dégager. Suite à un gros travail en mêlée, Roudière conclut une pénalité (15-5, 50′). Dijon fait entrer du sang neuf mais le LMR va se réveiller. Gerber réduit d’abord l’écart sur pénalité (15-8, 54′) avant de manquer un autre coup de pied. La bataille fait rage au milieu du terrain.

Avec ses relances décisives, le n°15 lillois Scarbrough a remis son équipe dans le droit chemin.

Scarbrough relance Lille

L’ex-arrière du Métro-Racing Scarbrough prend de vitesse la défense dijonnaise mal replacée et glisse la balle au pied. L’ailier Ralago poursuit et plonge juste avant la fin de l’en-but. L’essai est transformé (15-15, 71′). Dans la foulée, Roudière manque une pénalité lointaine face au vent.

Lille finit plus fort

Sur un ballon anodin, Scarborough initie la contre-attaque côté fermé. Une fois encore, la défense locale est aux abois. Ralago relaie l’arrière de Lille et envoie un coéquipier à l’essai (15-20, 75′), celui du bonus… Les visiteurs profitent du vent pour renvoyer le jeu loin de leur ligne. Ils sont même à deux doigts de marquer un 4ème essai par Ralago… Fin de la séance (15-20).

Après avoir plutôt bien débuté le match, les stadistes ont craqué en deuxième mi-temps. La partie a basculé dans les 10 dernières minutes sur deux contres lillois emmenés par Scarbrough. C’est le premier revers de la saison à domicile pour le Stade Dijonnais qui se retrouve relégué à la 5ème place de la poule. Les équipes de Lille et Dijon, avec respectivement 3 essais à 0 et une défaite de 5 points, empochent chacune un bonus. Dans l’autre match du haut de tableau, Montluçon a battu Massy 16-3.

Les meilleurs : Genevois, Kohler, et Koroivoutu à Dijon ; Scarbrough, Ralago et Justumus à Lille.

Retrouvez les infos du Stade Dijonnais (articles, classement, résultats…) sur la page du club !

no images were found

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.