1 décembre 2020

L’heure du combat approche pour Mélanie Bony

Demain soir, la Dijonnaise Mélanie Bony combattra pour le titre de championne du Monde de Full Contact (-50kg). Pour cela, elle se rendra à Sheffield en Angleterre et devra se défaire de l’Irlandaise Barbara Delaney. DIJON-SPORTnews.fr a rencontré la boxeuse dans la dernière ligne droite de son combat.

Mélanie Bony, ici à gauche lors du Gala de Boxe en juin dernier à Dijon, affronte la boxeuse irlandaise Barbara Delaney samedi 10 décembre.

La problématique de la semaine était de ne pas trop user d’énergie mais aussi d’atteindre le poids requis de moins de 50 kg. Lundi, elle s’est donc entraînée pour transpirer ! Après une journée de repos mardi, elle a ensuite travaillé un peu ses enchaînements pieds poings mercredi, mais simplement sur un sac. “Je n’ai pas fait d’excès. Ça ne va jamais très bien la dernière semaine avant un combat, le doute s’installe et la pression monte donc on évite de mettre les gants,” expliquait Mélanie Bony. Ce vendredi, elle a prévu une séance de réveil musculaire et de kinésithérapie pour être bien le jour du combat.

La peur de la pesée…

Du côté de son régime, les efforts consentis ces dernières semaines ont payé puisque Mélanie a atteint le poids requis. “Mercredi soir, j’étais à moins de 50kg donc c’est bien. De toute façon, j’ai amené la balance avec moi ! J’espère ne pas reprendre dans la nuit…” redoutait la boxeuse. “Il m’est déjà arrivé de prendre un kilo en une nuit à l’approche d’un combat à cause de la rétention nerveuse !” nous apprenait-elle.

La longue préparation touche à sa fin et Mélanie est déjà dans son combat.

La pression monte

Elle s’est entraînée en basket cette semaine pour préserver ses pieds. Le Full Contact se pratiquant pieds nus, elle a depuis quelques temps des ampoules gênantes. “On va strapper un peu mais j’ai peur que ça glisse sur le ring. J’espère que je n’aurai pas trop mal aux pieds. De toute façon, ce n’est pas grave, ça se joue dans la tête !” lançait Mélanie Bony.

Bientôt la délivrance

Elle prend donc l’avion cet après-midi et arrivera vers 17h à l’hôtel pour la pesée qui a traditionnellement lieu la veille du combat. Le lendemain, ce sera le grand jour. Mélanie espère enfin pouvoir manger normalement ce soir : “J’étais encore en diète sèche hier mais j’espère pouvoir manger un peu de féculents aujourd’hui, si mon poids est bon. Je dois avouer que j’en ai un peu marre…”

France Télévision la suivra en Angleterre, tout comme Arnaud Mimouni, son compagnon et entraîneur, mais aussi son préparateur physique et son kinésithérapeute. La pression monte progressivement depuis le début de la semaine. Elle pourra enfin en découdre demain à Sheffield contre Barbara Delaney. Il ne reste plus qu’à lui souhaiter bonne chance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.