4 août 2020

Beau cadeau pour Dijon avant Noël

La dernière journée de la poule 1 de Fédérale 1 promettait un match intéressant entre le Stade Dijonnais, dans une mauvaise phase, et le Rugby Club Strasbourg plutôt en forme. En effet, les Bourguignons restaient sur deux défaites consécutives face à Lille et Massy, alors que les Strasbourgeois ont accroché Bobigny et vaincu Montluçon…

(Photos : Anatole Barbier)

Malgré une mauvaise conquête en touche, le Stade Dijonnais a battu le RC Strasbourg avec la manière.

Battus à Bourillot il y a 15 jours, les stadistes devaient réagir immédiatement devant leur public pour chasser le doute. Mais une fois encore l’entame n’est pas bonne. Sur le premier temps de jeu strasbourgeois, Kriegel conclut l’action par un drop (0-3, 2′). La première mêlée débouche sur une bagarre générale. Genevois et le talonneur visiteur Grobler prennent un carton jaune (10′).

Strasbourg occupe le terrain

La conquête dijonnaise n’est pas bonne en touche. Strasbourg occupe le camp adverse au pied et par du jeu d’avant très basique. Dijon est à la faute mais les buteurs visiteurs manquent deux pénalités. Le Stade ne parvient pas à sortir de son camp au pied alors Julien Jeuvrey joue vite une pénalité et impulse une belle relance. Les Bourguignons se donnent un peu d’air.

Changement de cap

Voyant que son équipe peine, Éric Melville procède à deux changements à la demi-heure de jeu. Jenneker et Rebelo vont réveiller les rouge et bleu qui marquent un essai après un beau mouvement des arrières, inscrit par l’ailier Koroivoutu (7-3, 36′). Strasbourg réagit immédiatement et plante un essai transformé (7-10, 39′). Dijon repart de l’avant. Manu Rebelo donne du rythme, Jenneker perce et ce même Rebelo redonne l’avantage à Dijon dans les arrêts de jeu (essai transformé, 14-10). Après 30 minutes difficiles, les rouge et bleu s’en sortent plutôt bien et mènent à la pause.

Le centre anglais Tom Paterson a réalisé un très bon match, inscrivant le dernier essai pour Dijon.

Strasbourg tricheur à souhait

Le Stade Dijonnais attaque la seconde période avec de très bonnes intentions. Mais c’est le centre Kriegel qui claque son deuxième drop de la journée sur la première incursion du RC Strasbourg (14-13, 46′). Malgré des imprécisions en touche, le Stade prend progressivement le dessus. Strasbourg est constamment à la faute et Roudière enquille les pénalités (50′, 57′, 69′, 72′, 26-13).

Dijon finit fort

Les nombreux temps forts des Dijonnais sont tués par l’antijeu des hommes de Philippe Braem (hors-jeu, en-avant volontaire…), dépassés par le rythme. Mais l’arbitre ne sortira étonnement jamais de carton blanc… Paterson et Jenneker s’illustrent plusieurs fois et transpercent le rideau défensif alsacien. Les hommes du duo Melville-Sinnott vont (enfin) aller une dernière fois derrière la ligne suite à une offrande au pied de Roudière pour Paterson (essai non transformé, 31-13).

Après un début délicat, les rugbymen bourguignons ont parfaitement réagi. Les entrées de Rebelo et Jenneker ont remis le Stade Dijonnais dans le droit chemin, celui de la victoire (31-13). Ce succès permet à Dijon de se replacer à la 4ème place du classement de la poule 1 de Fédérale 1. Le point de bonus offensif aurait été un cadeau appréciable avant Noël, mais les stadistes pourront quand même passer les fêtes au chaud.

Les meilleurs : Geldenhuys, Roudière, Paterson, J.Jeuvrey et Jenneker à Dijon ; Kriegel, Caro et Sallabery à Strasbourg.

Retrouvez l’info et les news du Stade Dijonnais (articles, classement, résultats…) sur la page du club !

no images were found

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.