29 novembre 2020

Les jeunes nageurs de l’ADN au rendez-vous

Ce week-end avaient lieu les championnats de France jeunes de natation en petit bassin. Les Dijonnais sont revenus de Boulogne-sur-Mer avec 5 médailles : 2 en or, 1 en argent, 2 en bronze. Ajoutez à cela les nombreuses finales, et l’Alliance Dijon Natation monte sur la 2ème marche au classement national des championnats derrière le Toulouse OEC.

Morgane Rothon (au centre) termine sur la plus haute marche du podium en 1500m nage libre dame.

Patrice Millot, Directeur Technique sportif de l’Alliance Dijon Natation était satisfait des performances de ses jeunes : “Ces championnats ont été plutôt intéressants. On a franchi un cap avec le bassin olympique. Il y a des jeunes qui se sont positionnés pour prétendre à des équipes de France. Il faut que ces résultats se confirment.”

Rothon en Or

En tête de file, Morgane Rothon a franchi un palier. Elle qui progressait régulièrement semble avoir digéré la transition en junior. Elle empoche au total trois médailles dont une en or, mais deux titres de Championne de France puisqu’une Américaine, licenciée au Canet, a terminé devant elle. Elle signe également la meilleure performance française sur 1500 mètres.

Deux dijonnais bronzés

Les autres n’ont pas été en reste, à l’image d’Anaïs Arlandis. Âgée d’à peine 14 ans, la nageuse arrivée à l’ADN il y adeux ans confirme sa progression. Elle fait partie des meilleures nageuses européennes de son âge. Elle réalise la meilleure performance française sur 50 mètres nage libre et prend une belle 3ème place sur 200 mètres 4 nages. La dernière médaille dijonnaise est à mettre au crédit de Franck Pucet, 3ème sur 50 mètres dos. “C’est quelqu’un qui peut avoir un avenir intéressant,” note Patrice Millot.

Franck Pucet (à droite) accroche le podium en 50m dos.

Des championnats réussis

A cela, on peut ajouter les belles courses d’Alice Carré, Émilie Petit, Angèle Gousset, Clémence Lenoir et Tiphaine Saint-Gilles. Les vingt nageurs dijonnais ont tous réalisé leurs meilleures performances personnelles. “J’étais un peu inquiet car trois nageuses (ndlr : Rothon, Petit et Chaumontet) ont effectué les championnats de France élites puis jeunes. Elles semblent finalement avoir bien encaissé le cumul. On ne va pas cracher dans la soupe, les prestations sont bonnes,” concluait Patrice Millot.

Les finales des Dijonnais :

Anaïs Arlandis (1997) : 3ème finale A 200m 4 nages, 5ème finale A 400m 4 nages, 7ème finale A 50m papillon, 8ème finale A 100m nage libre, 1ère finale B 50m nage libre.

Alice Carré (1994) : 4ème finale A 400m 4 nages, 4ème finale B 200m 4 nages.

Gaëlle Chaumontet (1996) : 4ème finale B 100m dos.

Julien Gerbet (1994) : 6ème finale B 200m nage libre, 8ème finale B 200m brasse.

Angèle Gousset (1995) : 6ème finale B 100m nage libre, 6ème finale B 200m nage libre.

Clémence Lenoir (1996) : 2ème finale B 100m nage libre, 7ème finale B 50m nage libre.

Émilie Petit (1996) : 5ème finale A 200m 4 nages, 6ème finale A 400m 4nages, 4ème finale B 200m brasse.

Franck Pucet (1994) : 3ème finale A 50m dos, 7ème finale A 100m dos, 4ème finale B 200m 4 nages, 5ème finale B 400m 4 nages.

Morgane Rothon (1994) : 1ère 1500m nage libre, 2ème 800m nage libre, 2ème finale A 200m papillon (mais championne de France derrière une Américaine), 5ème finale B 200m nage libre.

Tiphaine Saint-Gilles (1997) : 1ère finale B 50m brasse, 5ème finale B 100m brasse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.