24 novembre 2020

Latrèche – Hakkar, le combat débute

Bilel Latrèche et Morrade Hakkar sont déjà dans leur combat. Dans une ambiance plutôt décontractée, les deux champions se sont retrouvés pour officialiser leur combat qui se déroulera au mois de février ou mars 2012 au ZÉNITH de Dijon.

(Photos : sjimagepassion.com)

On a pu lire dans le regard de chacun une légère tension, car ils savaient bien, malgré quelques sourires échangés, pourquoi ils étaient présents. Bilel et Morrade ont tous deux déjà repris l’entraînement. Chacun appréhende à sa façon l’échéance car un seul continuera l’aventure au niveau mondial élite professionnel. Rencontre avec ces deux champions.

La date du combat entre Latrèche et Hakkar sera dévoilée le 3 janvier.

Infos Du Sport : Parlez nous de votre état de forme actuel ?

Bilel Latrèche : Je me sens bien. Je suis déjà, depuis ma victoire du 5 novembre, dans la préparation pour ce combat. Je m’entraîne quasi quotidiennement. Cela vous donne un peu une idée sur la condition physique dans laquelle je suis aujourd’hui.

Morrade Hakkar : Pas mal ! J’ai repris depuis deux semaines l’entraînement car il me faut revenir à un poids de forme idéal si je veux attaquer dès le mois de janvier une grosse préparation pour être au top. Depuis mon dernier combat et ma victoire au mois de juin dernier, je me suis reposé un peu. J’ai pris du temps avec ma famille pour ne pas revenir trop tôt tant que la date de ce combat n’est pas encore fixée.

IDS: Parlez nous de votre adversaire ?

BL : Sacré Morrade ! Il est l’un des plus grands boxeurs français de sa génération… Je le respecte beaucoup. Vous savez, je le regardais boxer à la télévision quand j’étais adolescent. J’ai assisté à ses plus gros combats en Europe et aux États-Unis. Il est pour moi un modèle de réussite sportive. Il m’a beaucoup aidé quand j’étais étudiant à Besançon. Il m’a pris sous son aile à l’époque comme son frère et m’a beaucoup appris dans le sport et le monde professionnel. Morrade Hakkar sur le ring, c’est un vrai guerrier, sa réputation n’est pas là par hasard. Il suffit de regarder son palmarès et cela vous fait froid dans le dos, même en fin de carrière !

MH : Il est l’un des seuls boxeurs que j’ai vu à la salle quand il était tout jeune pour lequel j’ai dit : “Celui-là, il deviendra un grand champion.” On comprend vite à ses cotés qu’il a un truc spécial. Sur un ring, il sait tout faire, c’est un malin ! Sa grande force, je la connais : son mental et sa rigueur dans son entraînement.

IDS : Comment allez-vous préparer ce combat ?

Sur le ring, les deux combattants ne se feront pas de cadeaux. (Photos : sjimagepassion.com)

BL : Comme à mon habitude, de manière très structurée. Je vais affiner tous les détails de ma condition physique et surtout, avoir une grosse préparation technico-tactique tout le mois de janvier à l’extérieur de Dijon. Je vais souvent être en déplacement, afin de faire un gros travail mental pour me forcer à retrouver le plus souvent possible les mêmes conditions qu’au prochain combat.

MH : Tout le mois de décembre, je vais me forcer à redescendre à un bon poids et je pense partir au mois de janvier à Salon-de-Provence chez mon entraîneur principal Jean-Pierre Di Stephano pour qu’il fasse de moi l’athlète que j’ai été à 25 ans.

IDS : Votre force et votre faiblesse pour ce combat ?

BL : Ma force : ma fougue ! Ma faiblesse : cherchez la !

MH : Ma force :  mon expérience ! Ma faiblesse : mon poids !

IDS : Bilel Latrèche est donné favori pour ce combat, vous en pensez quoi?

BL : Il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tuée…

MH : Depuis ses derniers résultats, je comprends. Devenir en un an triple champion du monde professionnel espoir n’est pas donné à tout le monde. Mais cela me surprend quand j’entends certains dire “Morrade n’a plus la force pour battre Bilel.” Ils oublient vite ma carrière. Surtout, regardez Jean Marc Mormeck, Bernard Hopkins ou encore Roy Jones qui sont tous des athlètes de mon âge ou aussi âgés qui ont battu les plus grands espoirs de leur catégorie là ou personne ne donnait cher de leur peau. Je vais venir à Dijon pour battre Bilel et fermer la bouche de tout le monde, une fois de plus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.