19 novembre 2019

La JDA a rechuté à domicile contre Orléans

Malgré un bon match défensif, les Dijonnais ont perdu à domicile face à l’Orléans Loiret Basket sur le plus petit des écarts (63-64). Les basketteurs du Loiret ont ainsi mis fin à la belle série des Bourguignons.

Zach Moss n'a pas eu son rendement habituel avec une adresse de 43% dans ses tentatives à l'intérieur.

Le club dijonnais avait mis les petits plats dans les grands pour ce match après Noël avec de nombreuses surprises et animations pour un public venu en masse au Palais des Sports. Cela n’a pas suffi pour battre une belle équipe d’Orléans.

Entame fatale

Le choc entre deux des meilleures défenses du championnat a bien eu lieu. Après un début de rencontre équilibré, les locaux ont vite perdu le fil du match. La JDA a laissé Orléans s’échapper au score dès le premier acte (12-23), un avantage que les visiteurs n’ont jamais cédé.

Incapable de marquer

Ce résultat s’explique en grande partie par une adresse aux tirs défaillante. Gênés par la défense orléanaise et incapables de marquer durant une mi-temps (25 pts à 9/32), les Dijonnais accusaient un retard de 17 points à mi-parcours. Après un succès et un match référence à Cholet la semaine précédente (victoire 88-71), les Dijonnais n’ont pas su rééditer leur prestation. C’est presque le même scénario qui s’est joué, mais en défaveur de la JDA cette fois…

Bobby Dixon a sonné la révolte de la JDA (26 pts, 7 rebonds, 3 passes, 3 interceptions).

Réaction non récompensée

Grâce à un début de troisième quart-temps tonitruant où tout souriait aux Dijonnais, ils ont réussi à revenir à 1 point d’Orléans avec une série de 16-0 en 3 minutes (23′). Bobby Dixon fut un artisan principal de cette remontée fantastique. Avec 26 pts dont un 6/11 à trois points, il a été le meilleur joueur sur le parquet de Dijon.

Fin de match à suspense

Mais les hommes de Jean-Louis Borg n’ont jamais réussi à repasser devant au tableau d’affichage. Les défenses reprenaient le pas en fin de rencontre, avec un 12-7 dans le 4ème quart. De plus, le trio arbitral Julien-Maricic-Bansard a pris quelques décisions qui ont surpris tout le Palais des Sports comme ce coup de coude de Greene dans le visage de Leloup non sanctionné, ou des fautes non sifflées sur Dixon et Moss… On peut aussi reprocher aux Dijonnais de ne pas avoir fait faute sur la dernière possession de balle d’Orléans. Cela leur aurait permis d’avoir un ultime ballon d’attaque.

Le lendemain de fête est donc un peu amer pour la JDA. Les basketteurs de la cité des Ducs n’ont pas réussi à confirmer leur belle victoire obtenue à Cholet. Avec une adresse une nouvelle fois trop défaillante (39%), il n’ont su trouver les solutions pour battre Orléans.

Retrouvez l’info et les news de la JDA (articles, classement, résultats…) sur la page du club !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.