25 février 2021

Les Ducs terminent 2011 en queue de Dragon

Battus par Rouen à domicile vendredi soir (3-5), les hockeyeurs de Dijon ont mal terminé l’année 2011 sur le plan comptable. Ils ont perdu des points en route et cèdent la cinquième place à Morzine-Avoriaz. Pourtant, le contenu du match est plutôt positif. Un sentiment mitigé pour les hockeyeurs dijonnais.

Nicolas Ritz prend le dessus sur le gardien de Rouen, malgré le retour de Marc-André Thinel.

Les Ducs ont de nouveau tenu tête à la meilleure équipe de Ligue Magnus mais ils se sont cette fois inclinés. “Lundi soir (ndlr: victoire des Ducs à Rouen 5-1), les Rouennais n’étaient pas prêts à livrer une bataille alors que nous, nous l’étions. Ce soir, ils étaient beaucoup plus remontés. Ils nous ont bien pressé et on n’avait moins de temps pour prendre nos décisions.” analysait l’attaquant bourguignon Anthony Guttig.

Grosse pression rouennaise

Ce pressing très haut et rapide des Dragons a bien gêné la construction et les relances des hommes de Jarmo Tolvanen. Anthony Guttig expliquait : “Ils ont forcé le jeu et nos sorties de zone n’étaient pas correctes. On était rapidement en difficulté et on leur a laissé beaucoup trop de palets qui revenaient immédiatement autour de notre cage. Quand tu fais des erreurs de ce type contre Rouen, ça finit par se payer en buts.” Heureusement, Ramon Sopko a sauvé de nombreuses fois son équipe.

Du positif malgré tout

Malgré cette défaite à domicile, les dernières performances de Nicolas Ritz et des Ducs sont encourageantes.

Pourtant, les Ducs avaient du répondant. Les Dijonnais récupéraient souvent le palais et posaient des problèmes aux champions de France en titre avec des contre-attaques rapides, notamment au début du second tiers avec ce doublé de Nicolas Ritz (23’12, 25’50). Le jeune attaquant des Ducs tempérait : “On fait notre jeu correctement. Après, on a eu des passages à vide mentalement. On leur laisse des opportunités qui nous cassent le moral.” Comme lors des deux premiers tiers-temps durant lesquels les Ducs vont encaisser 2 buts dans les derniers instants (18’03, 38’56), dont un en contre à 5 contre 4.

Moins réalistes

Devant le jeune gardien français Ylönen, les buteurs jaune et bleu ont manqué d’efficacité. “On a manqué des occasions et on a pris des contre-attaques sur nos chances ratées. Ils ont su être plus opportunistes.” Les Riendeau, Arnaud, Dugas, Da Costa et d’autres encore, ont eu leur chance face au dernier rempart. Malgré de nombreuses occasions nettes, les Ducs n’ont pas pu marquer plus de 3 buts face aux Dragons de Rouen.

Physiquement, cette défaite a laissé des traces puisque les Ducs ont terminé la partie à 13 joueurs. Nicolas Ritz concluait sur une bonne note : “Malgré tout, c’est plutôt une bonne semaine pour nous avec un match référence à Rouen. C’est de bon augure pour le match de mardi contre Amiens.

Retrouvez l’info et les news du DHC (articles, classement, résultats…) sur la page du club !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.