30 mai 2020

Maxime berger, un pilote qui promet

Maxime Berger a débuté sa carrière de pilote motocycliste en 1998, à l’âge de 9 ans, sur des petites motos de 70cm3. Il devient déjà triple champion de France dans cette catégorie entre 1998 et 2000. DIJON-SPORTnews.fr a rencontré ce jeune Dijonnais de 22 ans qui est aujourd’hui en pleine ascension.

Le jeune pilote Maxime Berger lors du grand prix Superbike à Monza en 2011. (photo : maxime-berger.com)

En 2001, il est de nouveau champion de France en catégorie Pocket puis remporte la Conti Cup l’année suivante. “En France, les championnats en 125cm3 ne sont ouverts qu’aux plus de 14 ans, mais je m’entraînais déjà en 125 depuis mes 11 ans.” Il quitte donc momentanément la France à 13 ans pour rouler en 600cm3 en Espagne (pas avant 16 ans en France). Il y dispute deux courses.

Un temps d’avance

La première course, je termine 14ème. Lors de la seconde, sur un circuit assez technique, je finis sur la plus haute marche du podium.” raconte Maxime Berger. Il commence à se faire repérer et s’inscrit ensuite à la coupe Telefonica Movistar. Sur une sélection de 6000 pilotes, puis 4000, il est sélectionné parmi les 20 meilleurs. Il retourne en France et devient champion national cadet en 125cm3. Maxime se lance ensuite en Superstock 600 en championnat d’Europe et termine 3ème dès la première année.

En 2011, sur le circuit de Donington, Maxime Berger est devenu célèbre puisqu'il s'est fait doubler par sa roue arrière suite à un problème mécanique ! (photo : maxime-berger.com)

Champion d’Europe en 2007

La deuxième année, j’ai participé au Championnat du Monde sans être vraiment préparé. J’ai connu une année compliquée. Je suis donc retourné en championnat d’Europe Superstock 600.” Championnat qu’il remporte en 2007. L’écurie Ten Kate contacte alors Maxime Berger et l’engage en Superstock 1000 pour trois années : “Je termine trois fois sur le podium, 2ème, 3ème puis à nouveau 2ème.” Après cette expérience, il rejoint le championnat du Monde Superbike aux côtés des Checa, Biaggi, Melandri, Laverty, Guintoli…

Montée en puissance

En 2011, Maxime Berger réalise une très bonne saison. Avec une moto bien moins compétitive que certains, il termine à une belle 16ème place. Il se classe notamment 8ème à Silverstone, puis 7ème et 10ème à Portimao (Portugal) lors de la dernière course de la saison. “Mon objectif était de rentrer dans les 15 premiers à chaque fois. C’est chose faite.

Maxime Berger a été engagé par le Team Effenbert Liberty Racing et repartira donc en 2012 en Superbike avec une moto plus performante et de nouveaux objectifs. “J‘aimerais finir dans les 10 et faire quelques top 5. Le podium, je ne vais pas encore en parler vu l’expérience des pilotes qu’il y a devant : Carlos Checa, Max Biaggi, Marco Melandri… Ça me ferait bien plaisir de les battre, mais il faut rester objectif !” concluait Maxime Berger avec la modestie qui le caractérise. Nul doute qu’avec un tel talent, on devrait encore entendre parler de ce jeune pilote dans les années à venir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.