2 mars 2021

Dijon-Versailles, enclencher une dynamique positive

La reprise du DFCO en 2012 se fera en ‘douceur’ avec deux matchs de coupe avant de retrouver le championnat de L1. La première étape pour Dijon sera samedi (14h) à Versailles en Coupe de France. Ce match parait déséquilibré entre Dijon, pensionnaire de Ligue 1, et Versailles qui évolue en Division d’Honneur...

Samuel Souprayen est le seul joueur du DFCO à avoir participé à la défaite à Versailles il y a deux ans.

Et pourtant, en décembre 2009, c’est bien le petit poucet versaillais qui avait sorti le DFCO au 8ème tour de la Coupe de France. C’est un pénalty de Grégory Lefort qui avait offert la victoire au club des Yvelines. Un très mauvais souvenir pour le Dijon Football Côte d’Or qui avait su tirer les enseignements et rebondir pour atteindre plus tard l’élite du football français.

Mon plus mauvais souvenir,” Patrice Carteron

Aujourd’hui, la défaite à Versailles est mon plus mauvais souvenir en tant qu’entraîneur. J’ai très mal vécu cette défaite, ce sera une revanche personnelle.” avoue Patrice Carteron. “Ce n’est pas possible de bien vivre une élimination par un adversaire qui est de nombreuses divisions en-dessous. Mais il y a eu beaucoup de chemin parcouru depuis cette défaite à Versailles.”

Motivés pour mieux figurer

C’est une grande motivation pour nous. Que ce soit Versailles ou un autre adversaire, on doit faire mieux que les deux dernières saisons en Coupe de France.” annonce l’entraîneur bourguignon avant de poursuivre : “Ça ne sert à rien d’être bêtement dans l’ego car ils nous ont éliminé il y a 2 ans. Mais on donnera tout là-bas pour se qualifier.”

Pas encore de groupe

Le groupe n’est pas encore connu. On attend les réponses pour les qualifications des nouveaux.” Toutefois, Patrice Carteron affirme que Koné, Kumordzi ou Achour (Yeboah étant à la CAN) pourraient très bien figurer sur la feuille de match contre les Franciliens. “Il y a une équipe qui est prête si les recrues sont qualifiées et une autre dans le cas contraire.”

Le coach dijonnais insiste sur le fait de bien débuter l’année à Versailles : “C’est un match fondamental car il faut enclencher une dynamique positive tout de suite. On a une semaine avec 3 matchs cruciaux en Coupe de France, en Coupe de la Ligue et en championnat.” La défaite samedi en Île-de-France n’est donc pas envisageable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.