15 novembre 2019

Le DFCO passe d’une coupe à l’autre

Les Dijonnais, après avoir bien négocié leur match de Coupe de France face à Versailles (5-1), retrouvent la Coupe de la Ligue et ce quart de finale à Nice. Une victoire face aux Niçois mettrait le DFCO sur une bonne dynamique pour la deuxième partie de saison et lancerait les rouges aux portes du Stade de France.

Eric Bauthéac et Benjamin Corgnet ont apporté tout leur talent face à Versailles et devraient débuter face à Nice.

Pour cette rencontre, les Dijonnais seront au complet. L’entraîneur local a d’ailleurs prévu pas mal de modifications par rapport au match de Versailles, afin de jouer sur l’état de fraîcheur de ses joueurs. On devrait donc probablement voir pour la première fois Bennard Kumordzi ou Koro Koné avec le maillot du DFCO. Du côté niçois, René Marsiglia devra faire sans Eric Mouloungui, parti à la CAN.

De la revanche dans l’air

Patrice Carteron sait à quoi s’attendre pour cette rencontre : “Ce sera un match très compliqué face à un adversaire à l’aise à domicile. On sait qu’on jouera dans un contexte très chaud. Il faudra être héroïques pour aller chercher quelque chose d’historique pour le club.” On se souvient en effet du match de championnat lors duquel Nice avait clairement manqué de fair-play, égalisant lors des dernières minutes (1-1).

Une demi-finale au bout

Le coach du DFCO se souvient bien de ce match : “Le match à Nice fait partie des regrets qu’on a eu sur la première partie de saison. Il faut aussi se servir de ces moments-là pour rectifier le tir et être moins naïfs.” Pour autant, il ne s’attend pas à une partie tendue mais à un vrai match de Coupe : “Les deux équipes donneront tout pour atteindre les demi-finales. On est à 90 minutes d’un moment merveilleux mais on n’a rien sans rien. On devra le faire avec beaucoup d’envie et de coeur.”

Une chose est sûre, le DFCO ne galvaudera pas cette rencontre qu’il juge capitale. La possibilité de jouer la Ligue Europa pour le vainqueur de la Coupe de la Ligue est prise très au sérieux par le club dijonnais. Les Bourguignons sont à 90 minutes, voire 120, d’une demi-finale et vont tout donner pour y parvenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.