4 mars 2021

Même sanction pour le CDB face à Metz

Trois jours seulement après sa qualification pour les quarts de finale et sa victoire face à Mios aux tirs au but, le CDB retrouvait la LFH. Fortes de leur succès, les Dijonnaises se déplaçaient à Metz avec comme objectif de perturber les championnes de France en titre. Privées de Jocelyne Mavoungou, partie à la CAN, c’est Léa Bonin qui débutait sur l’aile droite.

Comme lors du match aller, Béatrice Edwige et les Dijonnaises n'ont pas pu faire grand chose face à Metz.

Le début de rencontre est équilibré avec un pénalty raté de chaque côté. Laurine Daquin ouvre le compteur des Dijonnaises (1-1, 5′). Le CDB perturbe bien Metz (1-2), mais se heurte à la gardienne messine qui réalise 6 arrêts sur 9 shoots (4-3, 11′). Au quart d’heure de jeu, les Lorraines accélèrent et creusent un premier écart (8-3, 17′). Les Dijonnaises ont marqué à ce moment-là 3 petits buts sur 15 tentatives, dont 7 arrêts de Laura Glauser, habituelle doublure d’Amandine Leynaud.

Dijon subit les accélérations de Metz

Un but de Jacquinot met ainsi fin à 7 minutes sans marquer et un 5-0 encaissé (9-4, 20′). Mais le CDB reste fébrile et perd quelques ballons importants que Metz concrétise en buts sans se faire prier. Après avoir été menées de 7 unités, deux buts de Léa Terzi puis un nouveau de Marie François remettent les Dijonnaises dans le droit chemin (11-7, 26′). Malheureusement Metz réaccélère et prend un net avantage avant la pause (16-8).

Metz déroule, Dijon s’écroule

Dès le retour des vestiaires, les locales comptent déjà 11 buts d’avance et un 7-0 infligé à leurs hôtes (19-8, 34′). Dijon est dépassé et commet des fautes. Les deux minutes pour Jennifer Lefèbvre permettent à Metz de s’envoler (24-10, 40′). En 19 minutes, Metz inflige un terrible 18-3 à Dijon (30-11, 46′). La fin du match est anecdotique. Les visiteuses s’inclinent avec un écart terrible de vingt buts (37-17).

C’était prévisible mais le CDB s’incline lourdement en Lorraine. Les Dijonnaises espéraient contrer un peu plus la machine à gagner qu’est Metz. Hormis les dix premières minutes, les joueuses d’Elena Groposila n’ont jamais réellement inquiété les Messines. Place maintenant à un autre match délicat avec la réception d’Arvor 29 samedi au Palais des Sports.

Les meilleures : Jacquinot, Terzi à Dijon ; Limal, Broch, Glauser à Metz.

Les buteuses : Terzi (3/3), Benouamer (1/3), Murigneux (1/2), Lefebvre (3/11), Jacquinot (3/4), François (1/5), Pajtasova (1/5), Betzer (2/3), Bonin (1/2), Daquin (1/6).

Les gardiennes : Tothova (5/23, 30 mn), Moreau (5/24, 30mn).

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.