5 mars 2021

Victoire importante du CDB avant Metz

2012 commence plutôt bien pour le Cercle Dijon Bourgogne. Les handballeuses entament l’année par une victoire en Coupe de France, la deuxième de la saison contre Mios. Mais ce soir (20h30), un gros morceau se dresse sur le chemin du CDB en championnat LFH.

En matière de stress, le public dijonnais a été servi pour le retour du Cercle aux Poussots… Menant de deux longueurs avec un pénalty à tirer à moins d’une minute du buzzer, on se demande encore comment les Dijonnaises se sont fait remonter au score (28-28) ?

Ludivine Jacquinot est là pour encadrer les plus jeunes.

Frayeur sans frais

A l’issue de la rencontre, l’analyse de Léa Terzi traduisait très bien ce contraste : “Pour une fois, on a de l’expérience à retenir de ce match. C’est un contexte particulier d’aller jusqu’aux tirs au pénalty. Le côté positif, c’est de gagner. Le côté négatif, c’est qu’à une minute de la fin on est à plus deux et c’est hors de question de perdre un match de Coupe de France dans ces conditions-là.

Ascenseur émotionnel

On pensait que les choses étaient réglées avec deux buts d’avance. Mais c’était sans compter sur la roublardise de Borg qui a fait redescendre tout le monde sur terre en égalisant pour Mios à 6 secondes de la fin. “En plus au briefing, on avait dit qu’elle traînait souvent dans le money-time. Le contexte est spécial mais ça rend la victoire encore plus belle. C’est le genre de situation qui fait revenir les gens car le suspens ça plaît ! Mais ce n’était pas voulu !” positivait l’ailière dijonnaise.

Place au leader de LFH

Cette victoire fait du bien avant de retrouver Metz en championnat. Les filles du CDB ont trouvé les ressources pour s’imposer lors de la séance de tirs au but, et c’est bien là le principal. “On a bien réagi. Zaneta Tothova qui n’a pratiquement pas goalé de la partie a fait ce qu’il fallait. On s’est fait peur ! Mais on aime ça je crois.” concluait Léa Terzi.

Ce manque d’expérience et de lucidité devra être laissé de côté lors des prochaines rencontres comme celle de ce soir à Metz (20h30). Même si la victoire paraît inaccessible, pas question de faire de cadeaux aux premières de la classe LFH. Le CDB devra surtout confirmer les progrès entrevus face à Mios en Coupe de France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.