19 septembre 2019

Et si l’Euro 2016 de football arrivait à Dijon ?

Après les éditions de 1960 et 1984, la France accueillera de nouveau le Championnat d’Europe de football en 2016. Il s’agit d’un évènement majeur de ce sport, et pourtant, aussi improbable que cela puisse paraître, quelques incertitudes subsistent encore quant à l’organisation de cette compétition… Et si l’Euro 2016 de football débarquait à Dijon ?

Le Stade Gaston-Gérard pourrait peut-être accueillir quelques matchs de l'Euro 2016 qui comptera 24 nations au lieu de 16.

La question n’est pas si saugrenue à en croire le site FranceSoir.fr. En effet, la ville de Nancy a retiré sa candidature en raison d’un coût trop important pour la modernisation du Stade Marcel Picot de l’ASNL. La ville de Dijon va donc s’engouffrer dans la brèche ouverte par le retrait des Lorrains. Ainsi, François Rebsamen, maire de Dijon, va proposer la candidature de la cité des Ducs à Michel Platini, Président de l’UEFA, pour accueillir des matchs de l’Euro 2016 organisé en France.

Des atouts intéressants

Dijon dispose d’atouts importants, à commencer par sa situation géographique : “On peut peut-être récupérer la place de Nancy, d’autant qu’il n’y a plus aucune ville du nord-est de la France pour accueillir l’événement !” déclarait astucieusement Rebsamen à FranceSoir.fr. La capitale de Bourgogne est notamment toute proche de villes footballistiques comme Auxerre, Sochaux, Troyes ou encore Nancy…

Voici une carte des 10 stades retenus pour l'Euro 2016. (image : info-stades.fr)

Gros public à Dijon

De plus, le public dijonnais est exemplaire ! Actuellement 3ème du championnat de France des tribunes derrière l’OM et Lille mais devant le PSG et Lyon, le public dijonnais remplit le stade Gaston-Gérard à 84%. Il s’agit du 6ème meilleur taux de remplissage de L1. Pour la première année du DFCO en Ligue 1, le club compte 13500 spectateurs en moyenne par match pour 16000 places, soit le 14ème rang.

Lifting de Gaston-Gérard

Le Parc municipal des Sports Gaston-Gérard a d’ailleurs commencé sa mutation en septembre 2007. Le projet de rénovation du stade, qui devrait booster la capacité à 22000 places (10000 initialement), n’a pas encore de date précise de livraison. Mais on peut légitimement penser que les travaux s’accélèreraient en cas de nomination de Dijon pour organiser l’Euro 2016. La pelouse du stade du Dijon Football Côte d’Or vient aussi d’être changée et sera de nouveau modifiée prochainement (voir notre article).

Une place à prendre

Pour l’instant, le comité d’organisation a retenu 10 stades, dont 4 en construction, répartis en 5 pôles : le Nord (Lille et Lens), la Région parisienne (Saint-Denis et Paris), la Région lyonnaise (Lyon et Saint-Étienne), le Sud-Ouest (Bordeaux et Toulouse) et la Méditerranée (Marseille et Nice). Avec le forfait de Nancy, il reste une place pour trois régions majeures non couvertes par la répartition actuelle des stades : le Centre, la Bretagne et le Grand-Est. Dijon a donc son mot à dire.

La quinzième édition du Championnat d’Europe de football pourrait bien passer par la ville de Dijon. Michel Platini, qui a vu Nancy (ville du club de ses débuts) se retirer de la course, devrait bientôt désigner le candidat retenu. Après la montée du DFCO en Ligue 1 en 2011, le public dijonnais pourrait prochainement apprendre une autre bonne nouvelle. Affaire à suivre…

2 thoughts on “Et si l’Euro 2016 de football arrivait à Dijon ?

  1. Sauf que pour Accueillir l’Euro les stades doivent faire au minimum 30 000 places.Dijon n’a donc aucune chance d’être retenue,d’autant + que pour remplacer Nancy il y a déjà Metz qui s’est portée candidate avec un stade qui sera porté à 34 000 places,l’uefa doit décider en mars si elle accepte cette candidature mais normalement la réponse devrait être positive.

  2. C’est vrai, le Grand Est va probablement être représenté par la ville de Metz qui a terminé son tour de table et à qui il ne reste plus qu’à apporter certaines modifications au projet initial qui avait été jugé insuffisant dans le premier choix de lUEFA. Mais pourquoi cet article ne parle-t-il pas de Metz? Simple oubli ou crainte de ne pas voir la vérité en face!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.