21 septembre 2019

Dijon s’offre Strasbourg en prolongation

Les Ducs de Dijon recevaient ce soir l’Étoile Noire de Strasbourg lors de la 20ème journée de Ligue Magnus. A cinq jours de la grande finale de la Coupe de France à Bercy, ils devaient vite oublier leur défaite à Angers samedi dernier (4-3). Les Dijonnais ont déjà battu les Alsaciens trois fois cette saison et partaient avec un avantage psychologique.

Kyle Hardy propulse le palet dans la cage de Hiadlovsky et égalise à 2-2.

Strasbourg est l’équipe la plus pénalisée de la Ligue mais c’est aussi une des meilleures à l’extérieur avec 7 victoires en 9 rencontres disputées hors de ses bases. Les Strasbourgeois le prouvent dès le premier acte et gênent considérablement les Dijonnais qui bafouillent leur hockey. Les sorties de zones ne sont pas propres et les pertes de palet trop nombreuses.

Guttig remplace Gascon

Sans le capitaine Martin Gascon, la première ligne des Ducs est formée par les deux récents appelés en équipe de France, Guttig et Ritz, et Riendeau. C’est malgré tout ce dernier qui ouvre la marque en contre pour Dijon, après deux grosses occasions alsaciennes manquées par Dufournet notamment (1-0, 3’35). Les Dijonnais sont sous pression.

Dijon bafouille

Pas facile pour Thomas Decock et les Ducs de battre Vladimir Hiadlovsky ce soir.

Les Bourguignons encaissent deux buts rapidement (7’45 puis 9’29, 1-2). L’addition aurait même pu se corser, mais Sopko et les poteaux de sa cage sauvent les Ducs. Les hommes de Tolvanen ont du mal. L’entame du second tiers est bien meilleure et c’est au tour des Ducs de toucher les montants. Dijon pousse. Monté aux avant-postes, Hardy est idéalement servi par Kevorkian et marque à bout portant (2-2, 26’17). Puis Dugas (28′) et Arnaud (30′) échouent en duel face à Hiadlovsky.

Strasbourg toujours dangereux

En infériorité et malgré une action très chaude et confuse devant Sopko (32′), les locaux tiennent. Riendeau est même à un cheveu de surprendre l’Étoile Noire en contre, mais le palet heurte encore le poteau (2-2 après 40 minutes). Strasbourg défend toujours fort et maintient la pression sur Sopko. Quessandier effectue un joli mouvement, mais Hiadlovsky prend encore le dessus (50′). Puis arrive une action litigieuse sur laquelle le palet semblait être rentré (57′)… Le public de Trimolet se manifeste mais les arbitres ne bronchent pas. Borjesson tente sa chance en supériorité, en vain. Les deux équipes se neutralisent (2-2).

Yanick Riendeau vient de marquer le but de la victoire et de la délivrance pour le public dijonnais !

Riendeau libère Trimolet

La prolongation débute et les Dijonnais sont à 4 contre 3. Une première grosse occasion de Young repoussée par Sopko fait frémir le public (62′). Decock manque une occasion sur un nouveau surnombre (66′), mais Strasbourg défend farouchement. La troisième pénalité sera fatale aux Alsaciens. Riendeau va enfin délivrer Trimolet et offrir la victoire aux Ducs de Dijon à 4 contre 3 (3-2, 66’40).

Il aura donc fallu attendre la prolongation pour voir le DHC s’imposer. Comme lors du match de Coupe de la Ligue en septembre dernier, les Strasbourgeois ont posé beaucoup de problèmes aux Dijonnais et s’inclinent sur le même score (3-2). L’Étoile Noire rentre en Alsace avec un point mérité obtenu en prolongation. Conjuguée à la défaite de Briançon à domicile face à Épinal (4-6), la course aux quatre premières places est relancée.

Les meilleurs : Riendeau, Kevorkian et Sopko à Dijon ; Hiadlovsky, Correia et Young à Strasbourg.

Buteurs : Riendeau (2), Hardy.

Assistants : Ritz, Kevorkian, Guttig.

Retrouvez l’info et les news du DHC (articles, classement, résultats…) sur la page du club !

no images were found

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.