19 septembre 2019

Riendeau et les Ducs brillent face à l’Etoile Noire

A cinq jours de la finale de la Coupe de France de hockey-sur-glace au Palais Omnisports Paris-Bercy, les Ducs de Dijon avaient encore deux matchs de Ligue Magnus à négocier. Le premier a été remporté en prolongation (3-2) au terme d’une rencontre serrée face à Strasbourg. Le second aura lieu vendredi à Caen.

Yanick Riendeau a inscrit le but de la victoire en prolongation.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le DHC a eu du mal à rentrer dans cette rencontre. Peut-être que les Dijonnais avaient encore en tête la défaite à Angers ? Toujours est-il que le premier tiers a été laborieux. Les Ducs ont eu le mérite de ne pas prendre trop de retard (1-2). “On a manqué de rythme et on a eu du mal à démarrer. Mais on a su rester focalisé sur nos objectifs et notre façon de jouer,” admettait Aram Kevorkian.

La pénalité de trop pour Strasbourg

La défense de Strasbourg a posé des problèmes aux locaux qui ont mis longtemps à mettre leur jeu en place : “Ils ont une bonne défense bien organisée. C’est une de leurs qualités. C’est assez difficile de les déstabiliser,” ajoutait l’attaquant bourguignon. Mais l’équipe alsacienne est aussi la plus pénalisée de la Ligue. Et c’est sur une nouvelle pénalité contre les Strasbourgeois que Dijon s’est adjugé la victoire finale.

Les montants ont tremblé

Martin Gascon (à droite), suspendu contre Strasbourg, a assisté à la rencontre sur le banc dijonnais, à côté de Jarmo Tolvanen.

Le score n’a pas évolué d’avantage faute de réussite des deux côtés. Il faut dire que les deux gardiens slovaques étaient particulièrement efficaces mardi soir. De plus, les Strasbourgeois ont trouvé par deux fois les montants de Sopko dans le premier acte avant que les Dijonnais ne touchent à leur tour les poteaux de Hiadlovsky. “Il nous a manqué un peu d’opportunisme. On a eu nos chances pour marquer, mais on touche deux fois le poteau.” regrettait Yanick Riendeau qui a tout de même inscrit deux buts.

Trimolet hue les arbitres

A la 57′ minute, un fait de jeu a failli décider d’une autre fin de match… Tout le public de Trimolet avait vu le palet passer la ligne strasbourgeoise sur un tir dijonnais, mais les arbitres en ont décidé autrement. Les supporters ont alors manifesté vigoureusement leur mécontentement envers le corps arbitral. Heureusement, ce fait de jeu n’a pas empêché les Ducs de Dijon de gagner.

Le Dijon Hockey Club a donc fort bien débuté sa folle semaine. Il lui reste maintenant à bien négocier son match à Caen vendredi. Les Ducs pourront alors se tourner vers cette finale tant attendue qui les opposera aux Dragons de Rouen dimanche à 15h à Bercy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.