19 septembre 2019

Dernier virage à négocier pour Dijon avant Bercy

Les Ducs de Dijon sont à trois jours de la finale de la Coupe de France qui les opposera à Rouen. Après s’en être bien sortis mardi face à Strasbourg en prolongation (3-2), ils doivent engranger de la confiance en s’imposant ce vendredi à Caen (20h).

Les Ducs n'avaient fait qu'une bouchée des Drakkars de Caen lors du match aller.

Les joueurs de Jarmo Tolvanen doivent confirmer leur victoire obtenue difficilement face à l’Étoile Noire mardi et ainsi rester sur une dynamique positive avant Bercy. Pour cela, ils retrouvent les Drakkars de Caen qu’ils avaient étrillés à l’aller (11-1). Les Ducs pourront compter sur leur capitaine et meilleur pointeur Martin Gascon, qui n’a pris qu’un match de suspension par la commission de discipline (purgé contre Strasbourg).

Le top 4 en vue

Le DHC continue également de lorgner les premières places. “C’est un match très important dans notre conquête aux points pour être dans le haut du tableau. On a des objectifs élevés à atteindre donc on est là pour gagner tous les matchs.” annonçait Aram Kevorkian. En cas de victoire des Ducs conjuguée à une défaite de Briançon à Neuilly, les Dijonnais intégreraient pour la première fois le top 4. Jeudi soir, en match avancé de Ligue Magnus, Rouen a subi un net revers à Strasbourg (5-1) dans un match électrique !

Martin Gascon sera de retour après sa suspension contre Strasbourg.

Caen se relance

Les Caennais possèdent la deuxième plus mauvaise défense (86 buts encaissés, 62 pour Dijon) et surtout la plus mauvaise attaque (44 buts marqués, contre 101 pour Dijon !). Pourtant, “ça ne sera pas évident car Caen fait de bons matchs en ce moment,” prévient Aram Kevorkian. En effet, les Drakkars viennent de gagner à Villars-de-Lans en prolongation (4-5). Ils enrayent ainsi une série de 6 défaites consécutives. Surtout, ils sont allés arracher la prolongation à 10 secondes du terme, de quoi gonfler leur mental à bloc.

Pas d’excès de confiance

Côté dijonnais, la problématique est simple : “Il ne faut surtout pas échapper 2 points à Caen, mais il ne faut pas non plus les prendre de haut.” explique Yanick Riendeau avant de poursuivre, “Ce n’est pas parce qu’ils sont 11ème que c’est une mauvaise équipe. Il faut mettre en place notre système de jeu et jouer comme si c’était Rouen en face.

Les Ducs ont un match compliqué à jouer contre Caen. Il ne faudra pas avoir déjà la tête à Bercy sous peine de connaître une grosse désillusion. La victoire est donc impérative avant d’envisager enfin la grande et tant attendue finale de Coupe de France. Mais chaque chose en son temps : “Quand on se sera battu fort vendredi, on pensera à dimanche.” concluait l’attaquant dijonnais Aram Kevorkian.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.