5 mars 2021

Les Ducs contrariés mais vainqueurs

Deux jours après leur victoire à Bercy, les hockeyeurs dijonnais devaient se reconcentrer sur le championnat. Pas évident après de si belles émotions, d’autant que les Ducs n’ont eu que quelques heures pour fêter ce titre. L’équipe d’Épinal arrivait donc à Trimolet en parfait trouble-fête.

La patinoire Trimolet a encore fait le plein mardi soir face à Épinal.

Dans une patinoire encore archi-comble, c’est Épinal qui ouvre les hostilités dès la 1ère minute devant la cage locale, ce qui engendre une première pénalité contre Dijon. Les Ducs ne sont pas inquiétés mais la seconde supériorité est la bonne pour les Dauphins (0-1, 4’36). Après une dizaine de minutes plutôt à l’avantage d’Épinal, Dijon commence à mettre la crosse sur le palet et se montre menaçant. D’un tir lointain, Quessandier marque et confirme la tendance (1-1, 12’08).

Les défenseurs aux avant-postes

Puis c’est au tour d’un autre défenseur de scorer. Custosse, dont le palet contré lobe le gardien et passe la ligne, donne l’avantage aux siens (2-1, 16’28). A deux minutes de la fin du tiers, une action animée termine devant la cage de Sopko. Quelques secondes après, Simko se défait de Dugas et frappe le palet qui traînait devant la cage vide (2-2, 18’36). Heureusement, les Ducs terminent bien et Guttig permet à Dijon de finir le premier acte devant (3-2, 19’24).

Thomas Decock et les Ducs ont su éviter le piège face aux Dauphins.

Le tempo s’accélère

Dès la reprise, chaque équipe occupe la partie adverse et les gardiens sont mis à rude épreuve. Sopko est assiégé mais c’est finalement Decock qui parvient à scorer pour les Ducs (4-2, 29’37). Hardy touche le poteau (32′) et Benchabane part en contre et s’en va marquer seul (4-3, 32’01). Le rythme s’accélère et le palet va d’un but à l’autre. Malheureusement, les Dijonnais ne parviennent pas à cadrer leurs tirs assez souvent et les rebonds sont derrière la cage plutôt que devant le gardien.

Des Dauphins accrocheurs

De son côté, Sopko multiplie les grands écarts face aux nombreux tirs adverses. Lorsque le troisième tiers-temps débute, Dijon est à 5 contre 4. Il ne faut que 14 secondes à Riendeau pour tromper Lacasse d’une frappe limpide (5-3, 40’14). Mais Épinal s’accroche et joue sa chance à fond. Boisclair permet aux Vosgiens de recoller rapidement et de maintenir la pression sur Dijon (5-4, 44’47). Les Dijonnais tiennent en défendant comme des chiens. Kyle Hardy sauve la patrie en se jetant pour contrer un tir alors que la cage était déserte. Les Ducs tiendront et éviteront une 4ème prolongation en quatre matchs malgré le forcing des Dauphins (5-4).

Pour ce lendemain de fête, on ne retiendra que la victoire. Les Ducs on su puiser dans leurs ressources pour tenir le score face à une équipe d’Épinal très accrocheuse qui est toujours restée à portée au score. Le DHC a profité de la soirée pour présenter la Coupe de France au public dijonnais.

Les meilleurs : Quessandier, Hardy et Riendeau à Dijon ; Simko, Plch et Lafrance à Épinal.

Buteurs : Quessandier, Custosse, Guttig, Decock, Riendeau.

Assistants : Riendeau, Kevorkian, Dugas, Gascon, Quessandier, Borjesson.

no images were found

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.