8 mars 2021

Dijon attend un PSG revanchard en Coupe

Après un match nul rageant obtenu à Brest samedi (1-1), les Dijonnais sont dorénavant tournés vers la réception du PSG. Ce match, qui devait avoir lieu la semaine passée, avait été décalé à cause du froid. Il devrait cette fois-ci être joué, avec pourquoi pas une nouvelle surprise du DFCO à la clé.

Jérôme Monier s'attend une nouvelle fois à une belle fête.

Il y a de cela 3 mois et demi, le DFCO éliminait le PSG en huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue (3-2). Voilà que les deux équipes se retrouvent au même stade de la compétition, mais cette fois en Coupe de France. Jérôme Monier, qui supplée Patrice Carteron durant son stage à Clairefontaine, sait que Paris sera revanchard : “Je ne pense pas que cette équipe peut faire deux fois la même erreur et nous prendre de haut. Il faudra faire un énorme match avec beaucoup de générosité.”

Revues d’effectifs

Il sait également que l’objectif du promu dijonnais est tout autre que la Coupe de France : “Notre objectif premier est de maintenir le club en L1. Mais quand on a la chance de jouer ce genre de rencontres, on ne va pas le prendre par dessus la jambe.” Cependant, une revue d’effectif est prévue. Cela risque également d’être le cas pour les Parisiens qui reçoivent Montpellier ce week-end en championnat pour un match au sommet.

Quel état pour la pelouse ?

Pour que cette belle rencontre ait lieu, la pelouse a été bâchée et chauffée depuis une semaine. Le chauffage devrait être coupé afin que la neige qui tombe sur la bâche serve d’isolant. Si le club reste très optimiste, espérons que les supporters n’auront pas la même surprise que le public présent samedi dernier au Stade de France (annulation du match de rugby France-Irlande). Car le verdict de l’arbitre n’interviendra qu’une fois le terrain débâché, au dernier moment…

Le DFCO retrouve le Paris-Saint-Germain demain avec l’espoir de recréer l’exploit. Jérôme Monier sait que son équipe aura une carte à jouer mais reconnaît aussi la supériorité de son adversaire. “L’effet de surprise sera passé. Il y a eu beaucoup de changements à Paris depuis. Demain sera une autre histoire,” annonçait l’adjoint de Patrice Carteron.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.