3 mars 2021

Le PSG de Nenê ferme la porte des quarts au DFCO

Les Dijonnais recevaient pour la deuxième fois le Paris-Saint-Germain en Coupe. Après avoir sorti les Parisiens en huitième de finale de la Coupe de la Ligue (3-2), les hommes de Carteron retrouvaient le PSG en Coupe de France, au même stade de la compétition et dans le même Stade Gaston-Gérard…

Nenê ouvre le score dans un angle fermé à la limite de la surface de réparation.

Pourtant, de l’eau a coulé sous les ponts depuis cette victoire dijonnaise. L’arrivée de Carlo Ancelotti comme entraîneur du PSG et les renforts nommés Thiago Motta, Maxwell et Alex en témoignent. Les deux premières actions chaudes sont à mettre au crédit des Dijonnais. Jovial est accroché dans la surface sans coup de sifflet (1′), puis Koné s’infiltre mais sa frappe arrive sur la tête de Lugano (3′) !

Paris a la maîtrise

La suite est plus compliquée pour Dijon. Les Parisiens confisquent le ballon et Hoarau domine les défenseurs locaux dans les airs. Les débordements et les centres du PSG se multiplient. Paris pousse et les Dijonnais résistent tant bien que mal. C’est finalement une grossière erreur de Baba Tchagouni qui offre l’ouverture du score à Nenê (0-1, 15′). Sur une passe en retrait, le gardien bourguignon manque son contrôle et subit le pressing du Brésilien qui marque dans un angle impossible (photo ci-dessus).

Dijon à réaction

La dernière action dangereuse du DFCO dans la surface du PSG...

Comme souvent, les hommes de Carteron, alors menés au score, réagissent sans être vraiment dangereux. Techniquement en-dessous, ils ne parviennent pas à conserver correctement la balle et sont contraints de revenir en arrière pour ensuite envoyer de longs ballons peu productifs. C’est finalement le remuant Nenê qui se procure les deux actions les plus dangereuses pour Paris avant la pause (35′ et 40′).

L’apport de Kakuta

La seconde période est bien meilleure pour les Dijonnais qui parviennent à mieux poser le jeu. L’entrée de Kakuta (65′) y est pour quelque chose. Jovial oblige Douchez à s’employer à deux reprises (64′ et 71′). Le DFCO presse et s’expose logiquement aux contres franciliens, souvent mal négociés.

Le match finit comme il avait commencé…

De plus, les tirs des rouges ne trouvent plus le cadre. Sur une des dernières actions, le ballon traine dans la surface parisienne et Lugano accroche Baradji. Mais comme en tout début de match sur Jovial, l’arbitre ne bronche pas… Le score en reste là (0-1).

La PSG a cette fois réussi à faire respecter la logique. Les Parisiens d’Ancelotti se qualifient pour les quarts de finale de la Coupe de France. Les Dijonnais ont fourni une belle prestation. L’issue aurait pu être différente avec deux pénaltys non sifflés au tout début et à la toute fin de la partie… Le DFCO va désormais concentrer toutes ses forces sur le championnat et le maintien.

Les meilleurs : Bauthéac, Kumordzi et Zarour à Dijon ; Nenê, Matuidi et Hoarau à Paris.

no images were found

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.