6 mars 2021

Le Pôle Espoir rugby à l’heure argentine

Cette semaine, de jeunes argentins étaient à Dijon pour un séjour culturel, touristique et surtout rugbystique. Arrivés en France le 3 février dernier, ils sont passés par les Pôles Espoirs de Paris et Toulouse avant d’arriver en Bourgogne lundi.

Français et Argentins ont pu partager de bons moments.

Ils étaient partis avec 40°C et sont arrivés en France avec un petit -10°C. Mais ces 50°C de différence à la sortie de l’avion ne les ont pas découragés. C’est la cinquième fois que ce projet voit le jour pour ces Argentins mais la première fois qu’ils s’arrêtent au Pôle Espoir de Dijon. Ils ont déjà connu ceux de Paris, de Toulouse, de Bordeaux et d’Ussel. C’est suite à un appel d’Eddy Joliveau qu’ils ont atterri cette fois-ci en Côte d’Or. Au total, une quinzaine de jeunes de 15 à 18 ans sont venus de la province de Tucuman, dans le nord de l’Argentine. Ils se sont entraînés tous les jours avec les jeunes dijonnais du Pôle Espoir.

Des visites et du rugby

Ils ont notamment pu visiter Beaune et Nuits-St-Georges et ont surtout pu déguster ce que notre région offre de meilleur lors d’une descente de cave à Nuits. “On est avant-tout là pour rencontrer différents joueurs, mais aussi pour connaître une autre culture et le tourisme,” expliquait Juan Viola, qui encadrait ces jeunes. Pedro Para, un des jeunes argentins, était ravi : “Dijon est une très jolie ville, avec de jolies maisons. On passe de très bons moments. Le niveau de rugby est très bon et très différent de chez nous.”

Ces Argentins quitteront Dijon en fin de semaine pour rejoindre Paris et ainsi prendre leur avion et retourner chez eux. Ce voyage leur aura permis de découvrir beaucoup de choses. Ils ont également pu passer de bons moments et partager leur culture avec les jeunes dijonnais.

no images were found

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.