9 décembre 2019

Ajaccio plus réaliste que le DFCO

Le calcul est simple avant ce match entre les promus Ajaccio (17ème, 23 pts) et Dijon (14ème, 26 pts). En cas de victoire les Ajacciens entraînés par Pantaloni rejoindraient les Dijonnais au classement de Ligue 1. Au contraire, le DFCO avait l’opportunité de se rapprocher du milieu de tableau et de distancer l’AC Ajaccio en gagnant.

Dès le coup d’envoi, Kakuta trouve Thil excentré dans la surface ajaccienne mais sa frappe est trop croisée (1′). Dijon démarre bien. Thil, à nouveau, est à un cheveu d’ouvrir la marque sur une déviation de Corgnet de la tête, mais Ochoa s’interpose (4′). Du côté corse, on essaie de nombreux centres qui sont repoussés systématiquement par la défense dijonnaise.

L'entrée de Brice Jovial en fin de match n'a pas suffi pour égaliser.

Dijon mieux organisé

Les Dijonnais construisent mieux. Ils s’imposent au milieu du terrain et les relances de la défense sont propres. Corgnet et Kakuta animent bien le jeu offensif malheureusement, le DFCO manque d’efficacité devant le but. L’occasion la plus dangereuse est à mettre à l’actif de Koné dont la frappe du gauche oblige Ochoa à se détendre et à détourner le ballon du bout des doigts (42′).

Entame fatale

A la pause (0-0), Carteron est obligé de remanier sa défense pourtant bien en place suite à la blessure de Varrault. Sans défenseur sur le banc, c’est Corgnet qui prend le couloir droit et Bauthéac qui entre en jeu… Après avoir été absents durant 45 minutes, les joueurs de l’AC Ajaccio se reprennent dès l’entame. Ils monopolisent le ballon. Après plusieurs tentatives infructueuses, c’est Eduardo qui crucifie Reynet d’une tête sur un centre de Tibéri, alors que le ballon semblait être sorti en 6 mètres sous les yeux du défenseur Corgnet (1-0, 54′)…

Cavalli remet ça

Les Dijonnais n’ont pas le temps de se remettre de ce but que les Corses sont de nouveau aux avant-postes. Cavalli déclenche un tir surpuissant à l’entrée de la surface et Reynet s’incline une deuxième fois en deux minutes (2-0, 55′). Les Dijonnais ne lâchent pas. Sur un coup franc de Bauthéac, Kumordzi reprend de la tête et trompe enfin Ochoa (2-1, 65′). Les entrées de Jovial et Guerbert amènent du jus en attaque mais la défense ajaccienne tiendra jusqu’au coup de sifflet avec un Ochoa très propre (2-1).

Après avoir maîtrisé son sujet et dominé le jeu durant la majeure partie de la rencontre, le DFCO a été déstabilisé par la sortie de Varrault et le replacement de Corgnet en défense. Les Corses ont rapidement mis la pression sur cette défense remaniée et ont su se montrer plus réalistes que Dijon. L’AC Ajaccio revient à hauteur du club bourguignon au classement de Ligue 1.

Les meilleurs : Corgnet, Souprayen et Kumordzi à Dijon ; Ochoa, Eduardo et Cavalli à Ajaccio.

Retrouvez l’info et les news du DFCO (articles, classement, résultats…) sur la page du club !

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.