17 septembre 2019

Les Ducs de Dijon lancent leur campagne

Ce soir c’est le grand soir ! Les Ducs de Dijon attaquent enfin les play-offs de Ligue Magnus. Ils affrontent les Brûleurs de Loups grenoblois dans la patinoire de Trimolet qui sera évidemment encore pleine. Si tout le monde attend ce grand rendez-vous, il ne faudra pas le manquer.

Anthony Guttig et Yanick Riendeau entament une nouvelle saison ce soir.

Les Dijonnais ont eu deux semaines pour se préparer pendant que Grenoble devait jouer 5 matchs pour se défaire d’Épinal. Les Isérois ont en effet attendu la dernière manche et une séance de tirs au but pour sortir les Dauphins (3-2). Ils devraient logiquement être plus dans le rythme au début de la partie mais risquent fort de connaître une baisse de régime au cours du match.

Gérer la succession de matchs

L’enchaînement de matchs en play-offs est difficile à gérer avec 3 rencontres en 4 jours minimum, voire 5 en une semaine. C’est cette capacité à bien récupérer qui sera la plus importante au fur et à mesure de l’avancement des matchs. Mais les Dijonnais ont montré qu’ils savaient enchaîner les rencontres de haut niveau. Depuis leur victoire en Coupe de France le 29 janvier, ils ont remporté leurs 5 derniers matchs de Ligue Magnus.

Grenoble préfère voyager

Les Grenoblois, lors de la saison régulière, se sont avérés redoutables à l’extérieur. En effet, ils ont  remporté 9 matchs sur les 13 joués hors de leurs bases, soit autant que les Ducs. Ils n’ont finalement pris que la 7ème place au classement à cause de leurs performances mitigées à Pôle Sud (6 victoires sur 13). Le DHC a donc logiquement un avantage sur son adversaire qu’il a d’ailleurs battu deux fois cette année (3-4 à Grenoble puis 5-2 à Dijon).

Ce soir, les supporters seront présents pour encourager leur équipe pour ce premier match dans la quête du titre. Il faudra absolument l’emporter pour ne pas douter et continuer sur cette série de 6 victoires consécutives, toutes compétitions confondues.

Retrouvez le tableau des play-offs de hockey 2012 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.