19 septembre 2019

Grenoble double la mise et revient sur les Ducs

Le DHC était obligé de jouer une quatrième manche dans son quart de finale qui l’opposait à Grenoble après sa défaite d’hier (3-2). Les deux équipes se retrouvaient donc à Pôle Sud pour une nouvelle confrontation engagée.

Les Dijonnais sont les premiers à se montrer dangereux. En infériorité, Sopko sauve les siens sur Sivic (4′) puis Dufresne (5′), mais Kevorkian répond. Puis Ouimet est à deux doigts d’ouvrir la marque. Le match s’emballe avec une grosse occasion de chaque côté. Les Bourguignons pressent bien et perturbent les Isérois dans la construction. Cependant, ils ne concrétisent pas deux supériorités numériques.

Le DHC réaliste

Andrej Mrena et les Dijonnais y ont cru jusqu'au bout.

Dijon est vite mis sous pression et Hardy est envoyé en prison. Les Dijonnais semblent pourtant mieux rentrés dans cette seconde période. Sopko s’impose de fort belle manière devant Desrosiers (25′). En power-play, les Ducs placent leur attaque et une superbe passe de Guttig permet à Decock d’ouvrir la marque (0-1, 30’52). Dans la foulée, ils sont heureux à deux reprises de ne voir aucun attaquant grenoblois pousser le palet dans la cage ouverte. Puis Leblond manque son face à face avec Sopko (35′). Grenoble pousse mais ne revient pas.

Grenoble revient

Anthony Guttig croit doubler la mise mais son but est refusé pour avoir bousculé Raibon. Leblond trouve ensuite le poteau (45′). Les Brûleurs de Loups poussent et Aquino manque un nouveau shoot dans la cage vide (51′). Grenoble est enfin récompensé par Amar d’un tir à la ligne bleue (1-1, 52’49). Rouleau rattrape sur sa ligne une mauvaise sortie de son gardien et Desrosiers échoue une dernière fois sur Sopko. Les deux équipes disputent donc la prolongation.

Au bout du suspens

Riendeau manque une première fois le cadre puis Decock inquiète Raibon. Les deux équipes sont proches de la rupture. Sopko est mis sous pression par Aquino et Ouimet. Ritz riposte avant que Kevorkian ne sorte suite à une faute. Rouleau manque alors un slap important et Dijon tient bon. Il reste moins d’une minute et c’est finalement Ouimet qui libère Grenoble d’un superbe but (2-1, 69’26).

Les Dijonnais ont réalisé une belle prestation mais ont manqué de force dans les derniers instants pour résister à des Grenoblois bien poussés par leur public. Les Brûleurs de Loups arrachent la victoire à quelques secondes du terme. Les Ducs offrent contre leur volonté à leurs supporters une cinquième manche qui risque d’être électrique. Rendez-vous donc mardi soir à Trimolet.

Les meilleurs : Decock, Guttig et Sopko à Dijon ; Rouleau, Dusseau et Amar à Grenoble.

Buteur : Decock.

Assistants : Guttig, Gascon.

Retrouvez le tableau des play-offs de hockey 2012 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.