20 janvier 2021

Le Stade s’impose dans la douleur face à Orléans

Le Stade Dijonnais jouait son troisième match consécutif à domicile au Stade Bourillot. Face à Orléans, les Stadistes devaient absolument l’emporter, si possible avec le bonus offensif,  pour rester dans la course à la qualification. Les Orléanais, quasiment relégués en Fédérale 2, n’avaient eux pas grand chose à perdre.

Ralulu Robanakadavu a inscrit le premier essai de ce match.

Ce sont d’ailleurs les visiteurs qui mettent du rythme dès le début de match. Malgré un vent de face, ils arrivent rapidement dans le camp dijonnais. Ils sont même proches de marquer sur une passe au pied d’Oosthuizen sur l’aile mais la défense bourguignonne veille. La pluie rend le ballon glissant et plusieurs fautes de mains cassent le jeu. Au quart d’heure, le Stade se réveille et ouvre la marque par Cortès sur pénalité.

Le stade avance calmement…

Puis, sur une belle prise de balle en touche, Kohler est au relais. Paterson en remet une couche. Dijon renverse le jeu et Robanakadavu aplatit en coin (8-0, 23′). Cortès ajoute deux nouvelles pénalités (14-0, 28′ et 32′). La mi-temps se termine sur une mêlée chahutée. Quelques coups partent et Ouadec est expulsé par l’arbitre. Orléans joue donc une mi-temps à 14 contre 15.

…puis recule

Pourtant ce sont les visiteurs qui repartent mieux. Après un premier avertissement sans frais qui finit dans l’en-but, c’est Galopin qui récompense le travail des Orléanais (14-7, 43′). Tout est à refaire pour le Stade. Le Gal déborde et passe à Aurélien Jeuvrey le long de la ligne. Le troisième ligne accélère et marque en coin (19-7, 49′). Mais Orléans n’abdique pas. Suite à une touche, Oosthuizen tape par dessus dans les 22 mètres, Cailleux récupère le cuir et aplatit à son tour (19-14, 57′).

Thomas Paterson a inscrit l'essai victorieux, bien servi par Manu Rebelo.

Fin de match tendue

De La Fuente prend alors un carton blanc. Les avants Orléanais font l’effort et finissent en terre promise (19-19, 61′). Le pire reste à venir puisque Thomas Genevois écope à son tour d’un carton rouge pour un coup de poing (63′). Pimlow ajoute trois points et met ses partenaires pour la première fois devant au score (19-22, 67′). Heureusement le Stade a un sursaut d’orgueil en fin de match. Rebelo prend la balle et part en travers. Il trouve Paterson qui, en force, marque au milieu des perches et offre la victoire à Dijon (26-22, 75′).

Les Dijonnais ont de nouveau réalisé un match brouillon avec de nombreuses fautes de main. Ils ont été beaucoup perturbés par les avants orléanais. Comme trop souvent, ils ont tenté de l’emporter par le jeu mais quelques erreurs les ont pénalisés. Le Stade l’emporte malgré tout (26-22) et reste dans la course aux play-offs.

Retrouvez l’info et les news  du Stade Dijonnais (résultats, classement, articles…) sur la page du club !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.