16 janvier 2021

Entretien avec le Président Olivier Ritz : bilan et avenir

La saison s’est achevée il y a une semaine suite à la défaite du Dijon Hockey Club face à Grenoble lors du cinquième match des quarts de finale des play-offs. Malgré cette cruelle élimination, les Ducs de Dijon ont fait vibrer leurs supporters en réalisant une superbe saison (vainqueurs de la Coupe de France, 2èmes de la saison régulière, quart de finalistes du championnat et de la Coupe de la Ligue). DIJON-SPORTnews.fr a rencontré le Président Olivier Ritz pour dresser le bilan et évoquer l’avenir du DHC…

Olivier Ritz (à gauche) en compagnie du capitaine des Ducs Martin Gascon lors de la finale de la Coupe de France à Bercy.

DIJON-SPORTnews.fr : Tout d’abord, quel est votre bilan de la saison ?

Olivier Ritz : “On va dire que c’était une belle saison mais avec une fin un peu malheureuse. Une semaine après, on a toujours du mal à s’en remettre et les joueurs aussi. Je pense qu’on ne peut pas non plus regretter d’avoir fini deuxièmes du championnat et d’avoir gagné la Coupe de France. C’est vrai que si on avait été en demi-finale ça aurait été un peu mieux. Ce qui me plaît c’est qu’il y a un vrai collectif. Les mecs se font plaisir, se sont amusés toute la saison et on le voit encore ce soir (ndlr : match de gala du club).”

DSn : En début de saison vous annonciez viser la finale de la Coupe de France, un quart de finale en Coupe de la Ligue et les quarts de finale de Ligue Magnus. Les objectifs sont remplis ?

OR : “Oui c’était à peu près ça et une sixième place en saison régulière. Donc les objectifs sont atteints. Mais c’est vrai que ce qui fait un peu mal, c’est qu’il y avait peut-être la place pour faire quelque chose de plus… On en veut toujours plus mais sportivement on a surtout prouvé que Dijon avait une place dans le monde du hockey et cela sera plus facile pour construire les saisons prochaines.”

Le Président de la FFHG Luc Tardif (à gauche) a rendu visite au club du Président Ritz en novembre 2011.

DSn : Justement pour la saison prochaine, la question se pose déjà sur l’effectif. Vous partirez avec le même groupe ?

OR : “On va essayer de garder un maximum de notre effectif et notre entraîneur. On travaille pour ça. Rien n’est signé mais si les joueurs sont là, c’est qu’ils ont envie. Ils sont bien à Dijon. Aujourd’hui, les contacts sont plutôt positifs pour des joueurs qui ont envie de rester. Après, il faut signer les contrats, il faut trouver les bons équilibres économiques. Il faut travailler comme on sait le faire.”

DSn : Ça commence surement par la confirmation de Jarmo Tolvanen au poste d’entraîneur ?

OR : “J’espère sincèrement que Jarmo restera. Cela serait plus facile et ça entraînera forcément le choix de certains joueurs. L’année dernière, à la même époque, on n’avait pas d’entraîneur et on finit 2ème. Avec Jarmo, on discute. Je crois que c’est bien engagé car il a envie de rester à Dijon quelques années. On va faire le maximum pour que ça se fasse. Cela simplifierait pas mal de choses pour la suite.”

Le titre de meilleur joueur de la saison 2011-2012 a été décerné symboliquement au Président Olivier Ritz.

DSn : Qu’imaginez-vous pour la saison suivante afin de développer encore plus le hockey à Dijon ?

OR : “C’est continuer à travailler comme on le fait, c’est intégrer des jeunes dans l’équipe première, c’est avoir enfin une équipe première qui est redevenue la flamme du club. Mais c’est aussi plus de 300 licenciés donc je crois qu’il faut continuer sur la voie qu’on a engagée. Je pense que c’est la bonne. Il n’y a pas de raison que l’on change de philosophie. On va également essayer d’avoir un maximum de joueurs français dans l’effectif. Ça ne changera pas de toute façon.”

DSn : Vous êtes très apprécié du public et vous faites l’unanimité au sein du club ce qui est rare pour un président… Comment expliquez-vous ça ?

OR : “Je crois que ça montre qu’on est une petite famille à Dijon. C’est un peu un club familial. Il faut qu’on se professionnalise mais je crois qu’on fait du boulot, mon épouse aussi, les bénévoles et les membres du bureau également. On fait aussi ça parce qu’il y a un retour sympathique et que le DHC plaît. Le club est apprécié et le public apprécie son club. Ça s’est construit au fil du temps. Le petit clin d’oeil de fin de saison avec le meilleur joueur récompensé qui est le Président, je trouve que c’est sympa. Ce n’était pas prévu du tout et ça donne le moral pour travailler la saison prochaine !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.